Google s’intéresse déjà à l’accès Internet par fibre optique et demande l’autorisation de tester un réseau 4G LTE…

Google va-t-il devenir opérateur mobile aux Etats-Unis ?

C’est en tout cas le sentiment du Wall Street Journal après avoir repéré que Google avait déposé un dossier au régulateur des télécoms américain (la FCC). Le dossier demande l’autorisation de déployer et tester une cinquantaine d’antennes relais 4G LTE sur les fréquences 2524-2546 et 2567-2625 MHz.

Est-ce une première étape ? S’agit-il de pouvoir tester du matériel que Google voudrait produire lui-même sans passer par un tiers ? En effet, Google et sa gamme Nexus pourrait vouloir effectuer des tests sur son propre réseau mobile, évitant ainsi toute trace de connexion d’un appareil non connu du grand public et ce, pour surprendre la concurrence.

Pour autant, la demande d’autorisation sur cette bande de fréquence reste floue, d’autant plus qu’elle correspond aux réseaux 4G LTE de la CHine, du Brésil et du Japon…  pas des Etats-Unis.

Les opérateurs mobiles doivent-ils craindre Google ?

Mots clés : ,