Si les deux opérateurs n’ont pas clairement exprimé un éventuel rapprochement, il semblerait pourtant que chacun se soit renseigné auprès de l’autorité de la concurrence pour savoir si cela était envisageable.

Si l’on pense que Vivendi veut se séparer de sa filiale SFR , Free était un temps envisagé comme la solution. L’autorité de la concurrence SFR avec un concurrent : l’autorité de la concurrence dit non !" href="http://www.freeiphone.fr/fusion-de-sfr-avec-un-concurrent-lautorite-de-la-concurrence-dit-non/" target="_blank">s’est déjà exprimée au sujet d’une telle fusion et c’est via BFM Business que le clou s’enfonce.

En effet, BFM affirme que “Vivendi et Free ont consulté de manière informelle l’Autorité de la concurrence sur un projet de fusion“. Mais l’autorité entend bien ne pas permettre un tel rapprochement entre ces deux groupes : “Certaines configurations de rapprochement se heurteraient à un refus net de notre part. Elles seraient strictement impossibles. Nous veillerons à maintenir la concurrence“. Vivendi et Free auraient demandé l’avis à l’autorité de la concurrence, chacun de leur côté, pour en connaitre la teneur.

Si par le passé, SFR a racheté Neuf Telecom qui lui-même avait racheté bon nombre d’opérateurs Internet, de son côté Free avait fait l’acquisition de la marque Alice en rachetant les activités de Telecom Italia en France.

Mais ici, il s’agit de deux grands noms des telecom aussi bien fixes que mobiles et un tel rapprochement créerait un duopole Orange / Free que l’autorité de la concurrence ne veut pas voir arriver.

SFR serait alors toujours à vendre mais Vivendi devrait se tourner vers un opérateur moins important tel que Numericable ou pourquoi pas, un investisseur étranger. L’autorité de la concurrence ne pourrait alors pas aller à l’encontre de ce choix.

source : bfmtv

Mots clés : , ,