L’ARCEP et le gouvernement sont d’accord pour permettre la reconversion des fréquences 2G en 4G mais cela va coûter cher aux opérateurs qui le souhaitent !

Oui à la 4G 1800 Mhz !

Ce scénario était inévitable. Réutiliser la bande de fréquences 2G en 1800 Mhz pour la 4G permet de déployer beaucoup plus rapidement le réseau mobile de nouvelle génération. En effet, pas besoin de modifier les antennes mais simplement les installations au pied de celles-ci.

Sauf que reconvertir ces fréquences passe par la case paiement. Et c’est là que tout se refroidit : la redevance serait 5 fois plus chère que pour la 2G. On passerait ainsi de 571€ annuel pour une paire de kilohertz à 3231€ si l’opérateur veut exploiter un réseau 4G. Alors oui, on y gagner sur le coût de déploiement mais non, les opérateurs mobiles désireux d’exploiter ces fréquences en 4G ne conserveront pas les mêmes marges fixes. Et cela pourrait se répercuter sur la facture de l’abonné.

Le Gouvernement espère bien pouvoir récupérer de l’argent servant à investir dans le déploiement de la fibre optique. Et en fixant une redevance élevée, ils espèrent pouvoir calmer la colère des opérateurs mobiles opposés à cette possibilité suite à l’achat onéreux des fréquences 4G.

Concernant Free Mobile, cela alourdirait l’investissement dans le déploiement de son réseau mobile, au même titre que les autres opérateurs d’ailleurs, mais cela lui permettrait de récupérer 30 Mhz. Problème : si Orange reconvertit une part de ses fréquences 2G en 4G, il risque de facturer l’utilisation du réseau 2G à Free Mobile beaucoup plus cher, les fréquences devenant alors plus rares.

La date butoir est fixée au 25 mars 2016… mais en attendant, l’ARCEP examinera toute demande de reconversion. Bouygues Telecom ne devrait pas tarder à en profiter afin de ne pas perdre de temps.