On l’aura compris, obtenir une licence nationale 4g semble une affaire assez compliquée pour Free.

Pourtant, Free Mobile, détenteur d’une licence nationale Wimax dont les fréquences sont actuellement non utilisées, pourrait reconvertir celle-ci en licence 4g  pour déployer son propre réseau LTE (4G) et ce, sans avoir à participer aux enchères gouvernementales…

Si Free ne propose aucune offre commerciale pour son réseau Wimax, la société pourrait reconvertir sa licence vers la technologie LTE.

C’est d’ailleurs tout à fait possible d’un point de vue règlementaire car à partir de mai 2016, Bruxelles imposera un principe selon lequel les autorisations d’exploitation des fréquences seront technologiquement neutres.

Traduction : une plage de fréquences obtenue pour le Wimax peut alors être exploitée pour une technologie différente comme le LTE (4G) ! De quoi redonner le sourire à l’équipe de Xavier Niel !

Si la candidature de Free à la licence 4g se solde par un échec, la marque rouge pourra toujours compter sur ses fréquences Wimax, à travers toute la France. Mais si Free décroche une licence d’exploitation 4g, le Wimax pourra simplement venir se greffer au futur réseau mobile à grande vitesse et là, le réseau de Free Mobile pourrait faire très mal à la concurrence !

Enfin, n’oublions pas que le réseau 3g actuellement déployé par Free Mobile est déjà compatible avec la 4g, ce qui de toute façon permettra d’obtenir un réseau 4g de grande envergure dès mai 2016, sans perte de temps ni d’argent pour le déploiment.

Abonnés Free Mobile, rassurez-vous, la 4G c’est déjà gagné !

Mots clés : , , , ,