Free Mobile est le seul opérateur à ne pas disposer de réseau 2G et en cela, dépend fatalement de l’itinérance Orange . Il défend l’idée d’obtenir un réseau 2G sur la bande 1800 Mhz.

Etant donné que Free Mobile pourra récupérer dès cette année une partie du spectre de la bande de fréquences 1800 Mhz suite à la Bouygues Telecom autorisé au déploiement" href="http://www.freeiphone.fr/4g-1800-mhz-bouygues-telecom-autorise-au-deploiement/" target="_blank">demande acceptée de Bouygues Telecom concernant la reconversion en 4G, on s’attendait à ce que Free Mobile exploite ces fréquences pour son réseau 4G également. En fait, l’opérateur y voit un tout autre intérêt : la 2G !

iliad, la maison mère de Free et Free Mobile avait alors indiqué à l’ARCEP « qu’il est le seul opérateur à ne pas disposer de ressources spectrales utilisables en 2G et que cette situation est d’autant plus préjudiciable à court et moyen terme que presque la moitié des terminaux et du trafic vocal en France sont encore 2G. Iliad est ainsi d’avis qu’une concurrence équitable suppose que des fréquences soient attribuées à Free Mobile, pour une utilisation en GSM dans un premier temps. »

En effet, une grande partie des téléphones mobiles n’étant pas compatible 3G, les abonnés Free Mobile dans ce cas utilisent exclusivement le réseau mobile d’ Orange . Si le coût de l’itinérance concernant la voix est certainement beaucoup moins élevé que pour la data, Free Mobile est donc obligé de se voir facturer ces utilisations par Orange , sans avoir de solution à proposer sur son propre réseau. De plus, les Français qui n’ont pas besoin d’accès Internet sur leur téléphone mobile ne vont pas du jour au lendemain changer de terminal et donc, Free Mobile souligne que « la décroissance du trafic 2G, qui représente encore presque la moitié du trafic total, est probable à terme mais que, d’une part, elle ne sera pas rapide et que, d’autre part, elle n’est pas envisageable avant au moins une décennie, tant pour les besoins intérieurs que pour accueillir en itinérance internationale des touristes équipés en 2G. »

On ne va pas se leurrer, Free Mobile savait cela avant même de devenir opérateur mobile. Mais maintenant qu’une nouvelle bande de fréquences peut lui être attribuée, c’est le moment idéal de profiter de cette occasion afin d’être à armes égales concernant les technologies mobiles dont disposent ses concurrents et de disposer ainsi de fréquences 2G pour fournir un service voix, tout simplement. L’opérateur pourrait alors ne plus avoir à dépendre d’ Orange concernant ses abonnés qui utilisent un téléphone mobile 2G.

Par ailleurs, si Free Mobile dispose d’un réseau 2G, Orange pourrait envisager de reconvertir ses fréquences 2G en 4G plus rapidement, n’ayant plus à devoir fournir ce service à Free Mobile tel qu’actuellement.