Cette fois, le mystère n’en est plus un : Free Mobile exploite bien le Wimax pour créer des ponts entre ses antennes relais.

Des antennes Wimax Free Mobile bi-directionnelles

Si lowcostmobile faisait le pari que Free Mobile utilisait les fréquences Wimax de la filiale iliad IFW afin de déployer son réseau mobile, l’information se confirme et les antennes Wimax en boucle locale Radio 3,5Ghz transportent les données en point à point.

Le site rapporte que IFW utilise le Wimax précisément sur les bandes de fréquences 3480 à 3495 Mhz et son duplex 3580 à 3595Mhz pour un spectre de fréquences égal à 2 x 15 mhz et ce, sur l’ensemble du territoire.

A partir d’une station Free Mobile reliée en fibre optique ou en xDSL, une partie du trafic passe par les antennes mobiles cellulaires quand l’autre va vers l’antenne Wimax bi-directionnelle qui émet alors un faisceau hertzien vers l’autre antenne bi-directionnelle Wimax.

lowcostmobile va même plus loin dans l’analyse de l’utilisation de la technologie utilisée par iliad : “Les antennes cellulaires Free Mobile sont connectées à ce système Wimax pour fournir de la vitesse et des données en HSPA+ (H+ 21 mégabit/s) à ses clients, même si les débits maximum théoriques indiqués sur les offres, ne dépassent pas 14 mégabit/s.” Le site promet de fournir des mesures prochainement…

wimax_antenneD’ailleurs, il a pu identifier 2 antennes relais qui communiquent avec cette technologie Wimax, les antennes bi-directionnelles Wimax étant bien visibles. Il affirme que si une antenne est reliée en fibre optique ou xDSL, l’autre ne dispose pas de connexion filaire et repose uniquement sur le Wimax pour son interconnexion au réseau Free Mobile. Elles sont séparées de 6 Km de distance.

Pour l’instant cela semble être une expérimentation en pont réseau et il ne semble pas y avoir de solution multi-point permettant à une seule antenne relais d’envoyer un signal Wimax à plusieurs autres antennes à proximité.

source