Le président de l’ARCEP, Jean-Ludovic Silicani, lors d’une audition à l’Assemblée Nationale, a indiqué que Free Mobile recherchait 4000 nouveaux sites pour ses antennes relais.

Pas facile de déployer un réseau mobile… L’ARCEP veille doucement mais surement au suivi du déploiement du réseau Free Mobile. Information confirmée par l’ARCEP au passage, Free Mobile couvre bien actuellement entre 45 et 50% de la population Française. Les dires de Xavier Niel à ce sujet sont donc validés :

« J’ai encore fait le point très récemment avec nos services et avec Free en nous appuyant sur des chiffres vérifiables et nous allons re-vérifier avec Free que ce chiffre de couverture est valable » indique Jean-Ludovic Silicani.

4000 sites en recherche active

« Free nous a indiqué qu’il était à la recherche de 2000 sites supplémentaires au fil de l’eau, c’est à dire au cas par cas. Par ailleurs, il est à la recherche d’un nombre équivalent de sites auprès d’acteurs institutionnels comme TDF ou d’autres acteurs de télécoms pour accéder à leurs sites existants. Au total ce sont 4000 sites sur lesquels Free a des démarches actives de recherche ».

Par ailleurs, nous apprenons qu’actuellement il y a 1800 sites mis en service contre 2200 sites construits. 400 antennes relais Free Mobile sont donc en attente d’activation. Mais Free Mobile ferait face à des difficultés de déploiement selon l’ARCEP. Côté investissement, sans rentrer dans les détails, l’ARCEP estime que les chiffres présentés par Free sont cohérents. De quoi calmer la concurrence sur les critiques à ce sujet ? Un seul site d’antennes relais coûterait 100 000 euros…

source

Mots clés :