Xavier Niel a confié au magazine Capital avoir déposé plainte contre SFR auprès du Tribunal de commerce de Paris au sujet de concurrence déloyale. 

Free attaque SFR

L’opérateur passe à l’offensive : resté longtemps discret sur les attaques incessantes de ses concurrents, Free passe à l’action.

Capital rapporte que le motif de Xavier Niel n’est pas rien : Le motif de son recours est tout sauf une broutille : Free veut casser le subventionnement des téléphones, ce système qui permet aux opérateurs de vendre un appareil à bas prix en échange d’un engagement d’abonnement sur 12 ou 24 mois.

Xavier Niel dénonce le système de subventionnement du mobile au moment où la loi Châtel risque d’être revue sur la possibilité de se désengager avant les 24 mois :

«C’est une façon de faire du crédit à la consommation déguisé… sans se soumettre aux contraintes légales. Cela revient à pratiquer des taux d’usure de 300 ou 400% que le consommateur ne voit pas ».

Pourquoi SFR et pas un autre ?

Rien ne dit que Orange et Bouygues Telecom seront épargnés mais c’est SFR qui est visé en premier. Xavier Niel semble donc prendre des mesures “nécessaires” à la menace qui pèse sur Free Mobile si le verrouillage de l’engagement devait réapparaitre.

En effet, les opérateurs n’hésiteraient alors pas une seconde à proposer des renouvellements de mobiles à leurs clients sous condition de rester engagé encore 24 mois. Le marché du mobile serait alors en partie vérouillé et le consommateur ne pourrait plus facilement changer d’opérateur.

Xavier Niel prône son système de sans engagement et veut le faire savoir…

source