On aurait pu faire encore mieux” déclare Xavier Niel un an après le lancement de Free Mobile et à l’approche des 5 millions d’abonnés. Pas de grande annonce en vue pour demain mais l’envie de se surpasser… 

Pas de cadeau Free Mobile pour sa première bougie ?

Free Mobile, qui fêtera son premier anniversaire demain, ne devrait pas à cette occasion marquer le coût. L’opérateur qui a réussi le pari fou de se lancer dans le marché de la téléphonie mobile en France alors que le marché semblait saturé, capte alors en un an près de 5 millions d’abonnés.

Imposant le forfait mobile illimité à 19.99 euros, Free Mobile distance ses concurrents jusqu’à ce que ces derniers viennent s’aligner sur l’offre de Xavier Niel, revoyant alors leurs marges fortement à la baisse, environ 15% sur leurs forfaits dits “low cost” tels Sosh, red ou B&You .

Marquant de nouveau les esprits en augmentant d’une heure son forfait 2 euros et permettant également les SMS illimités ainsi que l’accès gratuit au réseau FreeWifi depuis le mois de décembre 2012, Free Mobile enchaîne alors en janvier 2013 avec les appels illimités vers les téléphones mobiles des DOM.

Attendu par ailleurs sur le lancement de son réseau 4G, Free Mobile ne dispose encore aujourd’hui que de 13 autorisations, soit 13 antennes relais capables d’émettre un signal 4G. Insuffisant pour lancer son offre 4G demain, Free Mobile préfère annoncer des services immédiatement disponibles. Ce n’est donc pas de ce côté qu’il faudra attendre quoi que ce soit sur le premier mois de l’année.

Xavier Niel regrette par ailleurs “ne pas avoir réussi à convaincre les Français qu’un mobile subventionné coûte, au bout du compte, plus cher qu’un mobile acheté nu, sans abonnement” et se contentera de cet argument en attendant le résultat de SFR !" href="http://www.freeiphone.fr/free-mobile-porte-plainte-contre-sfr/" target="_blank">son attaque envers SFR , remettant ce modèle en cause et dont le dénouement devrait être connu le 28 janvier prochain.

Si tout devrait rester calme demain, Xavier Niel prévient ses concurrents dans un article du Figaro qu’il est en état de guerre : «On n’est jamais aussi bon que quand on est attaqué, explique Xavier Niel. Notre ego est touché sur le moment, mais les abonnements explosent. Les acteurs établis n’aiment pas cet état de guerre, mais les vrais entrepreneurs s’y sentent bien. C’est ce qui les pousse à se surpasser

On prend au mot Xavier Niel qui, pour déstabiliser ses concurrents sur la tranche à 10 euros pour du tout illimité, a augmenté les capacités de son séduisant forfait à 2 euros.

Reste encore des points sur lesquels s’améliorer. Si les appels aboutissent maintenant sans aucun problème, la qualité du débit 3G est pointée du doigt. Si sur une antenne relais Free Mobile les débits sont plus que corrects, ce n’est pas le cas en itinérance sur le réseau Orange . Cependant, depuis le début de l’année, Free Mobile est Orange , SFR et Bouygues Telecom restituent des fréquences à Free Mobile pour le 900 Mhz" href="http://www.freeiphone.fr/orange-sfr-bouygues-telecom-restituent-frequences-free-mobile-900-mhz/" target="_blank">en mesure d’utiliser la bande de fréquences 900 Mhz sur les grandes agglomérations et cela devrait fortement aider l’opérateur à améliorer la qualité de ses débits, permettant à ses abonnés de plus facilement accrocher son propre réseau, sous réserve que leur smartphone soit compatible avec la bande de fréquences 900 Mhz.

Il faudra probablement attendre le début du mois de février pour voir Free Mobile agiter à nouveau le secteur de la téléphonie mobile en France. En effet, le résultat de la plainte contre SFR devrait largement changer la donne. Si Free remporte cette victoire, les opérateurs mobiles devront revoir l’intégralité de leur modèle économique. Si SFR est vainqueur, Free se lancera probablement sur les offres de mobiles subventionnés avec des tarifs plus intéressants, histoire de ne pas perdre une clientèle attirée par le prix d’un smartphone en apparence moins cher.