Mathieu Chouchane, doctorant en sciences, livre son expérience avec Free Mobile et mise tous ses espoirs sur l’activation de la bande de fréquences 3G à 900 Mhz début 2013.

Dans un long article, Mathieu Chouchane explique son ressenti avec Free Mobile et relate son expérience sur Toulon où il n’a rencontré aucun problème et Paris où la situation semble bien différente, ce qui n’est un secret pour personne tant que Free Mobile n’aura pas installé suffisamment d’antennes relais sur la Capitale.

Il constate plusieurs types d’antennes : normales, capricieuses ou joueuses, il décrit de réseau Free Mobile comme pouvant être très bon ou très mauvais. Il pointe notamment du doigt le problème de l’itinérance consistant à basculer d’une antenne Orange à une antenne Free Mobile avec une certaine facilité certes, mais ayant des conséquences sur l’autonomie de son smartphone android.

Dès lors qu’il est connecté à une antenne Free Mobile et que le débit est au rendez-vous, rien à dire, tout est parfait. Tout ? Presque : SMS et MMS mettraient plusieurs heures avant d’arriver à leur destinataire. La situation n’est pas systématique mais Mathieu Chouchane l’aurait constaté à plusieurs reprises :

le rédacteur en chef de CNET France, a par exemple eu la surprise de recevoir un MMS de ma part avec 36 heures de retard. D’autres amis s’étonnent que certains de mes MMS arrivent sans numéro d’émetteur. De mon côté, j’ai parfois du mal à envoyer ces MMS et plus fréquemment du mal à les recevoir. Quant aux SMS, il semblent que certains trouvent encore le moyen d’emprunter une longue route avant d’arriver à destination

Malgré ces constatations, il mise tout sur l’espoir :

“Oui, j’espère toujours que d’ici le début de l’année prochaine, la situation s’améliore. Semaine après semaine, je découvre des nouvelles antennes lorsque je suis à Paris (ou alors je n’avais pas fait attention auparavant). Avec l’ouverture de la fréquence des 900 MHz pour les agglomérations denses (ce qui permettra à Free Mobile de proposer une meilleure couverture) et les nouvelles antennes sur Paris, j’espère que le réseau sera moins saturé. J’espère pouvoir ouvrir des pages sans m’y reprendre une dizaine de fois, j’espère pouvoir télécharger des applications de taille raisonnable sans avoir à passer par une connexion Wi-Fi… J’espère bientôt pouvoir dépasser la journée d’autonomie en utilisant modérément mon smartphone.”

Il l’espère d’autant plus que, comme il le souligne, Free Mobile a laissé entendre que l’augmentation des antennes relais de l’opérateur sur Paris et cette activation de bande de fréquences 3G 900 Mhz serait la clé des soucis concernant la data. Free Mobile en parle sur Twitter et Florence Santrot dit l’avoir entendu via la hotline de Free.

Il laisse alors jusqu’à fin février ou début mars à Free Mobile pour lui apporter réponse dans les faits. Sinon, il ira certainement voir ailleurs chez Sosh ou autre car il a bien retenu que Xavier Niel parlait de sans engagement lors du lancement de l’offre.

source : cnetfrance.fr