De l’aveu même de Xavier Niel, Free Mobile a volontairement laissé une place pour des forfaits illimités à 10 euros. Quelle sera la stratégie de l’opérateur ?

Free Mobile est une offre simple avant tout

Critiquant les catalogues de la concurrence lors du lancement de l’offre Free Mobile, Xavier Niel annonçait deux forfaits pour une offre claire et simple à comprendre. Ce choix était alors totalement opposé à la stratégie des autres opérateurs et il semble avoir été judicieux.

Avec un forfait à 2 euros pour 1 heure et 60 SMS et la gratuité de celui-ci pour les abonnés Freebox, c’est le “One More Thing” à la Apple qui a encore plus surpris que le forfait illimité à 19.99 euros. Tellement inattendu, ce forfait accessible à tous est encore aujourd’hui le moins cher du marché avec un hors forfait de 1 centime le SMS supplémentaire et 5 centimes la minute en plus.

Un nouveau forfait Free Mobile ?

Si Free Mobile a laissé une place entre 2 et 20 euros, est-ce pour autant le signe d’un troisième forfait intermédiaire ? Xavier Niel expliquait le 10 janvier 2012 qu’ils comptaient à la base proposer un seul forfait unique mais que le forfait RSA était selon lui un scandale et qu’il fallait faire quelque chose sur ce point.

Bon, c’est un effet d’annonce car dans les conditions d’obtention de la licence mobile 3G, Free Mobile s’engageait à proposer un forfait à moins de 20 euros pour 3 heures de communication et on se doutait bien que les petits consommateurs n’allaient pas être laissés de côté. Mais alors pourquoi ne pas avoir directement lancé 3 forfaits dont un qui propose l’illimité voix pour 10 euros ? Pourquoi laisser la place à la concurrence ?

Si l’offre se veut simple et a été présentée comme telle, ajouter un forfait supplémentaire (attention on ne parle pas de forfaits uniquement data sans voix) semble être en contradiction avec l’esprit de celle-ci.

Une évolution des forfaits Free Mobile ?

C’est une sorte de tenaille” expliquait encore Xavier Niel le jour du lancement de l’offre à propos des deux forfaits. Cette tenaille contient l’espace alloué au forfait accessible pour tous et à un forfait illimité à moins de 20 euros.

Nous avions déjà évoqué que cette citation pouvait signifier un resserrement de cette “tenaille”. Les forfaits actuels pourraient alors évoluer, non pas en terme de tarif mais en terme de services. S’il semble difficile, dans un contexte d’investissement et de dépendance à l’itinérance Orange de baisser les prix des forfaits Free Mobile, il n’est pas impossible que l’offre propose plus pour le même prix.

D’ailleurs, Thomas Reynaud affirmait dans une interview que les tarifs Free Mobile sont là pour s’inscrire dans la durée.

Le forfait 2 euros pourrait alors devenir le forfait illimité voix et SMS. Xavier Niel a toujours dit que la voix, ça ne coûtait rien à produire. Il a également comparé le SMS à un “petit twit“, à un “rien du tout” qu’on nous facture “10 centimes d’euro“.

Dans un contexte où Free Mobile va devenir de moins en moins dépendant envers Orange avec l’augmentation de la couverture de son propre réseau et la baisse de la terminaison d’appel, il y a une marge de manœuvre possible. Il faut cependant prendre en compte qu’une grande partie des usagers n’utilisent pas l’accès Internet mobile et donc, continuent d’utiliser des téléphones 2G. Un abonné Free Mobile dans cette configuration n’utilisera donc jamais le réseau Free Mobile qui lui, est uniquement compatible 3G et (prochainement) 4G. Il semble difficile dans ce cas de dégager une marge avec un abonné qui utilise uniquement le réseau Orange , à moins de compter sur ses dépassements de forfait…

Est-ce alors la bonne piste ? Ne serait-ce pas plutôt un palier relevé à 2 heures et 200 SMS, toujours pour 2 euros ? Mais dans ce cas, l’offre ne viendrait pas concurrencer le forfait illimité voix de B&You . Un vrai casse-tête…

Concernant le forfait illimité, il parait bien difficile de rajouter de la data pour le moment. C’est bien l’accès Internet qui coûte le plus cher dans la téléphonie mobile et Orange ne doit probablement pas faire de cadeau à son partenaire/concurrent. Et pour la même raison, il parait bien difficile d’imaginer Free Mobile baisser le prix de son forfait illimité.

Malgré tout, Xavier Niel a indiqué que le chemin n’était pas terminé lorsqu’il évoquait de faire baisser de 1000 euros la facture annuelle de téléphonie mobile d’un foyer… mais comment est-ce possible ? Free Mobile compte-t-il sortir son propre téléphone mobile et le mettre à disposition gratuitement comme il le fait avec la Freebox ? Si Free a en effet mené une réflexion sur la conception d’un smartphone, Xavier Niel a depuis indiqué que Free ne pourrait pas faire le poids face aux smartphones d’aujourd’hui et que donc, le projet avait été abandonné. Mais le forfait à 2 euros ne vise pas les utilisateurs de smartphones.

C’est peut-être ça le secret après tout, un téléphone mobile qui sert simplement à téléphoner et mis à disposition gratuitement dans le cadre d’un forfait mobile voix illimité à 2 euros par mois, capable de fonctionner sur les fréquences Wimax dont iliad détient une licence nationale quand la couverture 3G de Free Mobile est absente… Mais sur ce point, si iliad détient bien une licence nationale Wimax et est le seul opérateur à respecter son taux de couverture dans les délais, celle-ci ne couvre pas l’ensemble du territoire non plus (pour l’instant).

N’ayant pas tous les éléments financiers en main, il est très difficile de connaitre la marge de manœuvre de Free sur cette question. Ceci étant, si Free Mobile a volontairement laissé cette tranche à 10 euros, ce n’est pas pour ne pas pouvoir y faire face.

Quelle sera la réponse de Free selon vous ?