En ayant obtenu une licence 4G 2.6 Ghz mais pas sur la bande 800 Mhz, iliad mise beaucoup sur la bande 700 Mhz à venir.

4G Free Mobile : une stratégie sur le long terme

Dans son rapport présenté lors de sa conférence  de presse, iliad montre tout son intérêt pour la 4G même s’il laisse planer le doute sur son lancement initialement présenté pour l’année 2013 dans des documents antérieurs.

Disposant déjà d’une licence 4G sur la bande 2600 Mhz avec un spectre de 20 Mhz, la portée du réseau 4G reste faible par rapport aux fréquences 800 Mhz que l’opérateur n’a par contre pas obtenu. Nous avons également appris que Free mobile ferait finalement la demande pour utiliser la bande 1800 Mhz en 4G dont il peut disposer depuis que Bouygues Telecom a été autorisé à exploiter ces fréquences pour son réseau 4G. Mais à ce jour, cette demande d’attribution ne semble pas encore avoir été faite.

De plus, il semblerait que les sites déjà déployés par Free Mobile pour la 4G ne soient pas matériellement en mesure d’exploiter cette bande de fréquences pour l’instant. Cela sous entend de devoir intervenir physiquement sur chaque antenne pour apporter les équipements nécessaires, de quoi provoquer du retard dans l’utilisation de ces 1800 Mhz.

Si ces fréquences permettent d’émettre plus loin que la fréquence 2600 Mhz, Free Mobile ne disposera pas du même spectre et les débits devraient alors s’en faire ressentir, tout comme la capacité à supporter plusieurs utilisateurs simultanément.

4G 700 Mhz Free Mobile en vue

Toujours dans le même rapport, on apprend qu’iliad mise sur l’acquisition de la bande 700 Mhz, encore plus efficace que la bande 800 Mhz que les 3 autres opérateurs mobiles ont remporté à prix d’or. Si l’ARCEP indique qu’elle libérera ces fréquences actuellement utilisées pour la TNT, rien n’est cependant encore joué étant donné que la date éventuelle d’attribution au secteur des Telecom est 2015.

Beaucoup de choses peuvent changer d’ici là, notamment le secteur de la télévision qui accepte mal l’idée de se séparer de fréquences au profit des Telecom.

Pour iliad, le timing de 2015 lui semble “favorable” dans l’évolution de son réseau mobile 4G. Mais les autres opérateurs pourront également faire des offres et sont convaincus de la menace Free Mobile si l’opérateur réussissait à obtenir une licence 4G sur cette bande de fréquences permettant des conditions idéales de déploiement 4G. Plus la fréquence est basse, moins il y a besoin d’antennes relais.

Enfin, iliad mise sur la mutualisation des réseaux mobiles. Free Mobile est d’autant plus confiant que le rapprochement en ce sens entre SFR et Bouygues Telecom est estimé comme l’opportunité de faire valoir qu’un tel accord entre opérateurs ne peut pas en laisser d’autres de côté. Nous verrons bien comment les choses seront tranchées dans quelques mois à ce sujet.

Dans tous les cas, Free Mobile doit impérativement continuer à déployer son réseau mobile car il ne bénéficie plus d’une asymétrie favorable du coût des appels et c’est aussi le seul moyen de convaincre un autre opérateur mobile que la mutualisation peut être bénéfique dans les deux sens.

Mots clés : , ,