L’ARCEP préconiserait le prolongement de l’itinérance Orange pour Free Mobile jusqu’en 2020.

Si Free Mobile poursuit le déploiement de son réseau mobile et couvre actuellement 84% de la population en 3G, son contrat d’itinérance avec Orange n’a pas vocation à durer dans le temps. Et iliad le sait bien. Cette itinérance est d’ailleurs très coûteuse pour l’opérateur qui souhaite évidemment s’en passer le plus possible t le plus rapidement.

Le fait est que Free ne dispose pas de licence 2G alors que le parc de téléphones mobiles en France est loin d’être équipé avec des terminaux qui proposent tous au minima de la 3G. C’est déjà un premier point à prendre en compte du fait que si l’itinérance Orange s’arrête, tous les abonnés Free Mobile ayant un téléphone uniquement 2G seraient privés de réseau. Par ailleurs, Free Mobile doit impérativement, comme il le fait, poursuivre le déploiement de son réseau mobile car il doit couvrir 90% de la population en 2018 mais ce n’est toujours pas suffisant pour se passer de l’itinérance Orange . En effet, au delà de la couverture, il faut aussi renforcer le réseau existant afin d’encaisser le trafic des abonnés, de plus en plus nombreux.

Reste à savoir si Orange sera d’accord pour prolonger son contrat d’itinérance avec Free Mobile et comment les autres opérateurs vont réagir face à un tel scénario. Même si l’ARCEP fait cette préconisation, Orange n’est pas tenu de la respecter. Pour autant, cela rapporte de l’argent à Orange mais dans le même temps, mettre Free Mobile dans une position délicate en le laissant seul pour gérer ses abonnés avec son propre réseau pourrait l’affaiblir en fonction de l’état du déploiement en 2018.

via Le Figaro

Mots clés : ,