Avec l’obtention de deux blocs de fréquences de la bande 800 Mhz, SFR est l’opérateur qui a l’obligation de proposer un accord d’itinérance 4G avec Free Mobile. Cette obligation n’est valable que si Free Mobile couvre 25% de la population avec son réseau 4G, ce qui devrait être le cas étant donné que l’opérateur couvre plus de 30% en 3G et que ses antennes relais sont déjà compatibles 4G. Maxime Lombardini indique que Free Mobile ne signera cependant pas d’accord dans l’immédiat.

Il faut dire que tous les opérateurs sont actuellement en cours de déploiement de leur réseau 4G et il n’y a pas assez de visibilité pour prendre une décision d’itinérance avec un opérateur dont on ne connait pas l’envergure de la couverture 4G.

Free Mobile devra également prendre en compte la couverture de son propre réseau et voir si un accord d’itinérance 4G peut faire sens dans un avenir proche en terme de couverture globale des deux réseaux.

Il ne serait pas étonnant que Free Mobile souhaite continuer son partenariat avec Orange dans la 4G. On sait d’ailleurs que Xavier Niel verrait bien Orange et Free Mobile s’allier pour mutualiser leurs infrastructures mobiles même si Stéphane Richard, le PDG d’ Orange , n’accorde pas de légitimité à Free Mobile au regard du taux de couverture du nouvel entrant.

Mais dans le domaine de la 4G, les opérateur pourraient être à égalité en terme de couverture et une alliance ferait sens. Reste que Free mobile ne dispose pas de licence dans la bande des 800 Mhz et qu’il et donc plus délicat pour l’opérateur de proposer une forte couverture en zones moins denses.

Il faut également prendre en compte un parc d’utilisateurs qui ne migrera pas massivement vers un téléphone mobile 4G dans l’immédiat. Rien ne presse donc…

source : Euro TMT