Dans la série “Free mobile a bon dos”, les trois opérateurs estiment que l’arrivée du quatrième opérateur qui casse les prix va casser l’innovation. De quelles innovations parlent-ils ?

Fin de l’innovation avec Free Mobile ?

Les opérateurs mobiles ont été contraint de baisser leurs marges. Selon eux, cette baisse va se traduire par des pertes d’emplois (point mis en doute par Bercy) et de l’innovation.

Pourtant, depuis l’arrivée de Free Mobile, c’est la course au déploiement du réseau 4G. Il ne s’agit cependant pas ici d’une innovation mais d’une évolution du  réseau mobile en raison des besoins actuels de débits en situation nomade.

Ce ne sont pas les opérateurs français qui ont inventé le réseau 4G. Ils passent commande chez les constructeurs d’antennes mobiles et s’appliquent à les installer sur le territoire français.

Le Protocole EAP-SIM, lancé par Free Mobile en premier, a été annoncé par SFR et rendu accessible à ses abonnés en juin. SFR mise justement sur l’innovation afin de se démarquer. Y aurait-il un discours contradictoire ?

D’où vient vraiment l’innovation ?

Il faut se tourner vers les constructeurs de smartphones comme Apple ou Samsung qui proposent des téléphones mobiles débordant d’innovations.

Les start-up produisent alors des logiciels avec des idées nouvelles et exploitent toutes les dimensions d’un réseau mobile couplé à une puce GPS, Internet, appareil photo numérique etc…

D’ailleurs, concernant Free, c’est la start-up GoProd qui innove pour le compte de l’opérateur…

L’innovation chez les opérateurs ?

Xavier Niel l’a dit : il ne faut pas s’attendre à des choses énormes du fait qu’aujourd’hui, c’est le terminal qui apporte l’innovation et les opérateurs mobiles n’ont pas la main sur ce matériel en bout de chaîne du fait que chacun est libre de choisir son smartphone.

Non, l’innovation de nos chers opérateurs est de type marketing selon Fabien Fouissard. Pour lui, “Les innovations chez les opérateurs sont plutôt de type marketing avec le fait de mettre à disposition de nouveaux services et de packager des solutions existantes ou en train d’émerger.”

Il rappelle à juste titre que dans le secteur des Box ADSL / Fibre, “les entreprises françaises prennent des risques en construisant des services innovants”, même si les TV connectées arrivent et risquent d’obliger les opérateurs à “se recentrer sur le réseau et oublier le contenu qu’elles n’auront finalement jamais réussi à totalement maîtriser“.