Alors que les opérateurs mobiles font la course aux débits mobiles, Free Mobile ne peut, pour l’instant, pas proposer de hauts débits Dual Carrier en 3G.

Dual Carrier chez Free Mobile : sa licence ne le permet pas !

Les débits théoriques actuels de Free Mobile sont apparus dans la brochure tarifaire de l’opérateur à la rentrée de septembre 2012. On peut y lire que le réseau Free Mobile propose un « débit maximum théorique en réception jusqu’à 14 Mb/s ».

Free Mobile dispose, selon les conditions de sa licence mobile, de deux bandes de fréquences : 900 Mhz et 2100 Mhz. Dans chacune de ces bandes de fréquences, l’opérateur a obtenu 5Mhz, soit 10 au total.

Pour proposer un débit de 42 Mbps en Dual Carrier, il faut techniquement disposer de deux canaux de 5 Mhz, ce que Free Mobile a bien en sa possession. Le problème, c’est que ces deux canaux doivent être dans la même bande de fréquences et là, Free Mobile ne rentre plus dans les conditions.

Impossible donc pour Free Mobile de proposer des débits 3G à 42 Mbps avec la technologie Dual Carrier car l’opérateur n’a pas deux canaux sur la même bande de fréquences.

Pour émettre un signal Dual Carrier, il faut utiliser 2 cellules radio en simultané, DC-HSPA+ (Dual Cell HSPA+), ce qui permet l’utilisation de 2 bandes de fréquences UMTS de 5 MHz pour une même communication.

La décision 2009-1067 de l’ARCEP précise néanmoins : “Free Mobile indique dans son dossier de candidature que les stations de bases seront déployées avec une version logicielle HSDPA (WCDMA UMTS) et permettra des débits crêtes de 28 Mbit/s sur la voie descendante“.

Free Mobile et le Dual Frequency ?

Mais alors pourquoi ne pas utiliser 5 Mhz dans la bande 900 Mhz et 5 Mhz dans la bande 2100 Mhz pour doubler les débits ? Cette fois, la licence de Free Mobile permettrait ce cas de figure.

C’est justement l’intérêt de la technologie Dual Frequency : “2 à 4 cellules radio de 5 MHz utilisant des bandes de fréquences non adjacentes peuvent être agrégées“. La technologie proposée par Nokia Siemens Network supporte le Dual Frequency et cela tombe bien, Free Mobile s’est équipé chez ce constructeur pour une partie de son réseau mobile (une autre étant Alcatel-Lucent).

La possibilité d’utiliser la technologie Dual Frequency pourrait être autorisée dès l’année prochaine…

Free Mobile et la technologie Mimo 2×2 ?

Si Free Mobile ne peut pas proposer un réseau mobile compatible Dual Carrier, la norme HSPA+ est également exploitable par le Mimo 2×2 (Multiple Input, Multiple Output).

Le Mimo 2×2 consiste à disposer de 2 antennes de chaque côté : 2 antennes sur la station de base et 2 antennes dans le terminal, c’est à dire le smartphone que possède l’abonné. Tout comme le dual Carrier, tous les smartphones ne sont pas forcément compatibles avec cette norme. L’utilisation simultanée de ces deux antennes permet alors l’augmentation du débit 3G pour des résultats similaires au Dual Carrier.

La Freebox Révolution (comme la Freebox HD) est équipée de la technologie Mimo. Pour le moment, les smartphones peuvent se connecter au réseau Freewifi Secure de manière automatique avec le protocole EAP-SIM. Le Wifi de la Freebox pourrait cependant dévoiler d’autres surprises pour le réseau Free Mobile.

Freebox Révolution, une puce 3G identifiée sur la Freebox Server

Reste encore une piste inexplorée si l’on met de côté la solution des Femtocells. Lorsque la Freebox Révolution est sortie, certains se sont empressés de la démonter pour voir ce qu’elle avait dans le ventre.

La Freebox Server renferme un petit secret protégé par un cache aluminium :

Situé à côté de la carte Wifi, il renferme une puce gérant la fonctionnalité DECT. Mais si l’on consulte les caractéristiques de cette puce, elle peut proposer bien plus que du DECT :

Nommée PNX8019DEHND00, comme vous pouvez le constater sur la photo, il s’agit d’un SoC intégrant un processeur ARM à 124 MHz : le ARM968E-S.

Si l’on va alors consulter les caractéristiques du ARM968E-S sur le site du constructeur, la partie Network révèle : Wireless LAN, 802.11, Bluetooth, Firewire, SCSI, 2.5G/3G Baseband. Tiens donc… un puce capable de gérer un baseband 3G…

Free Mobile réserve donc encore bien des surprises concernant son réseau mobile en attendant le déploiement de la 4G.

source des photos de la Freebox