Free Mobile utilise également des systèmes de pylônes en tube afin de déployer son réseau mobile. Moins visibles, elles semblent également plus simples à installer.

lowcostmobile, qui semble bien renseigné dernièrement sur les actions de Free Mobile, rapporte que “les nouvelles antennes relais implantées sur les supports neufs sont intégrées dans le pylône tubulaire, le plus en hauteur possible et la surface de ses panneaux cellulaires couvre un azimut entre 0 et 360° sur environ 5 à 6 mètres de hauteur.”, l’ensemble étant haut d’environ une trentaine de mètres.

Cette version permet de s’intégrer plus facilement au paysage tout en prenant moins de place diamétralement parlant. Free Mobile n’est pas le seul opérateur à utiliser ce genre de tube pour ses antennes relais. Cette solution semble en tout cas incompatible avec la possibilité pour un autre opérateur d’utiliser le même point haut, ne laissant pas la place à d’autres antennes relais.

Le Wimax ne semble d’ailleurs pas de mise sur celles-ci et elles sont donc vraisemblablement utilisées à proximité d’une ligne fibrée ou en xDSL tout en étant bien entendu compatibles 4G.

Nous vous rapportions en octobre 2012 que Free Mobile avait opté pour ce genre d’installation en faisant appel à un équipementier Français, l’entreprise Kyemo, pour environ 500 antennes tubes par an sur 3 ans. L’intéret réside dans la simplicité de ce système : l’antenne est prête à être posée pour une fonctionnalité immédiate, d’où une accélération de la mise en service.

Et pour info, Kyemo propose également des technologies Wimax… tiens donc !

DNZ_1210153277.jpg

pylone-tubulaire-ifw-ciotat-vs-normal

Mots clés :