Alors que Free Mobile émet un signal 4G+ à Montpellier, les débits ne sont pas pour l’instant miraculeux. C’est surtout la portée qui sera intéressante.

Fin de semaine dernière, on repérait un signal 4G+ sur Montpellier. Free Mobile peut, depuis le 1er janvier 2015, utiliser la bande 1800 Mhz afin de proposer un signal 4G. L’opérateur a d’ailleurs mené des expérimentations de 4G+ par agrégation des bandes 1800 et 2600 Mhz. Mais les premiers tests effectués n’ont pas montré une augmentation du débit 4G.

Même si Free Mobile n’a pas lancé la 4G+ officiellement pour l’instant, on peut penser que l’opérateur continue de tester ce qu’il peut proposer en terme de signal et de débit en fonction également de la portée par antenne relais. Ces premiers tests sont donc à prendre en considération avec ces éléments. Lorsque Free Mobile communiquera officiellement sur la 4G+, nous verrons alors quels débits sont proposés en conditions réelles.

Si l’opérateur prépare le lancement de sa 4G+, c’est pour ne pas rester à l’écart de ses concurrents qui ont tous lancé cette amélioration de la 4G. Si alors commercialement parlant Free Mobile propose les mêmes technologies que ses concurrents, c’est surtout sur la couverture 4G que l’utilisation de cette bande de fréquences sera intéressante.

En effet, la 4G sur la bande 1800 Mhz porte plus loin que la 4G sur la bande 2600 Mhz. De ce fait, lorsque Free Mobile aura massivement activé la bande 1800 Mhz sur ses sites 4G actuels, le taux de couverture 4G de Free Mobile va faire un bon assez conséquent.

En revanche, avec pour l’instant seulement 5 mhz duplex de spectre dans la bande 1800 Mhz, la 4G+ de Free Mobile aura des difficultés à proposer des débits élevés par rapport à la 4G dont il dispose déjà et qui peut théoriquement proposer jusqu’à 150 Mbps.

Alors comment Free Mobile va-t-il amorcer cette nouvelle étape ? L’opérateur communiquera-t-il sur l’augmentation des débits 4G ou sur la couverture de son réseau 4G ? Il est fort à parier que dans un premier temps, c’est le taux de couverture 4G qui sera mis en avant. En attendant d’autres fréquences pour augmenter le spectre dans la bande 1800 Mhz, il sera bien difficile de proposer des débits bien plus élevés que la 4G actuelle. Ceci étant, 150 Mbps sur un smartphone c’est tout de même largement suffisant pour les usages actuels du grand public.

Afin d’obtenir du spectre supplémentaire, Free Mobile devra attendre mai 2016 ! Ce n’est donc pas pour demain. Par ailleurs, la bande 700 Mhz devrait être mise aux enchères d’ici là et Free Mobile se devra d’en remporter une partie s’il veut disposer du spectre nécessaire aux usages de demain et par rapport à un nombre d’abonnés en augmentation et qui consomment de plus en plus.

Mots clés : ,