Free Mobile a déposé plainte contre SFR pour concurrence déloyale. Il s’agit de dénoncer un système opaque de subventionnement de mobile dénoncé comme un crédit déguisé selon Free Mobile. Hier matin, Free Mobile semble avoir convaincu le tribunal.

Free Mobile contre-attaque !

Resté patient jusqu’ici, Free Mobile est passé à l’offensive après être resté silencieux sur les différentes attaques de ses concurrents portant sur la couverture de son réseau ou encore sur les risques de pertes d’emplois dans le secteur. Et c’est SFR qui en a fait les frais avec une SFR !" href="http://www.freeiphone.fr/free-mobile-porte-plainte-contre-sfr/" target="_blank">plainte déposée par Free Mobile.

Les deux opérateurs étaient convoqués hier à une audience au tribunal de commerce et Free Mobile semble avoir convaincu sur « l’opacité volontairement entretenue sur la mécanique contractuelle » du système des forfaits pratiqués par son rival et se situe « directement victime de ses pratiques commerciales déloyales ». Free demande 29 millions d’euros de dédommagements.

Edith Merle, la juge qui présidait l’audience au tribunal de commerce de Paris a déclaré qu’il s’agissait d’« Une affaire très importante ». C’est tout un système qui risque bien d’être mis à pied.

On y apprend que Free Mobile dément s’attaquer au système de subventionnement mais dénonce plutôt « l’opacité volontairement entretenue sur la mécanique contractuelle » et « la technique du double prix avec supplément » des formules Carrées 2011 de SFR .

Les arguments de Free Mobile fournis par SFR

Les avocats de Free Mobile démontrent alors des pratiques qu’ils qualifient de crédit déguisé en prenant pour exemple des offres vendant un smartphone « avec un taux d’intérêt de 43% » en se référant aux offres de 2011. « SFR essaie d’attirer les consommateurs avec un prix trompeur, faussement attractif et cela avec l’objectif anticoncurrentiel de contrer Free. »

Le juge aura certainement remarqué que ces offres ont été lancées 6 mois avant l’arrivée de Free Mobile…

Plus fort encore, les avocats de Free Mobile se réfèrent aux explications officielles de SFR : « l’engagement vous permet de lisser le coût d’acquisition de votre téléphone mobile. Lorsque vous avez souscrit votre forfait, vous avez bénéficié d’un étalement du prix de votre mobile de la part de SFR . C’est l’étalement de cette subvention, autrement dit l’achat “progressif” de votre mobile, qui justifie que vous soyez engagé

Nous verrons donc si Free Mobile a eu raison d’attaquer SFR en portant plainte, la juge devant donner le verdict du jugement le 4 décembre prochain.

source : La Tribune

Mots clés : ,