Alexandre Archambault, des affaires réglementaires d’iliad, rappelle via son compte twitter que Xavier Niel avait déjà évoqué cette brèche 2 jours après le lancement de Free Mobile.

Free Mobile prêt depuis longtemps pour la riposte ?

Alors qu’on se demandait hier comment Free Mobile allait réagir, on en avait oublié les propos de Xavier Niel sur la volonté de laisser un “créneau à 10 euros“.

Alexandre Archambault fait une piqûre de rappel via son compte Twitter :

Il renvoie vers un article du NouvelObs sorti 2 jours après le lancement de Free Mobile et dans lequel on peut effectivement lire ceci :

Ils ont réagi en agissant sur leurs sous-marques. C’est un bon début, mais ils peuvent faire mieux. Pour l’instant, ils pensent que le phénomène ne concerne que quelques internautes technophiles, alors que c’est bien plus large. Notre lancement a été un électrochoc pour les consommateurs qui ont des factures de mobile trop élevées. Nous sommes arrivés avec deux offres simples et transparente : le “tout illimité” pour 19,99 euros et 60 minutes et 60 SMS pour deux euros. Nous avons volontairement laissé aux concurrents un créneau à 10 euros. Qu’ils saisissent cette opportunité pour proposer de l’illimité à 10 euros !

L’opportunité étant saisie depuis par B&You , Free Mobile avait donc prévu cette offensive depuis le départ. On peut s’interroger sur cette volonté de laisser un concurrent repasser devant le trublion :

  • Free Mobile s’imaginait-il qu’un opérateur allait vraiment relever le challenge ?
  • Free Mobile veut-il dé-crédibiliser les opérateurs sur leurs prix pratiqués, incohérents avec leurs discours d’investissement ?
  • Free Mobile compte-il proposer son forfait 2 euros tout illimité voix ?

Quoi qu’il en soit, c’est aujourd’hui un fait : un opérateur s’est en effet inséré dans cette place et Free Mobile l’avait prévu avant même son lancement.

Si vous vous souvenez bien, Xavier Niel définissait, lors de la présentation de l’offre Free Mobile le 10 janvier 2012, ses 2 forfaits comme “une sorte de tenaille“. Et cette tenaille pourrait commencer à se resserrer, tel un piège à… pigeon ?

Et si le pigeo… pardon ,le dindon de la farce était B&You  ? Avec les propos tenus par Xavier Niel, on sent que Free Mobile a quelque chose de lourd à présenter pour reprendre la main.