Xavier Niel a qualifié les offres de Free Mobile comme étant “simple et facilement comparables, à base d’illimité”. Seulement voilà, les sénateurs veulent interdire l’utilisation du terme “illimité” si « une coupure temporaire, une facturation supplémentaire des services ou une dégradation excessive de débits ou de la qualité de service » est appliquée. Les opérateurs mobiles actuels n’hésitent pas à communiquer en affirmant que leurs offres sont illimitées alors qu’aucune ne répond à cette définition. Tous appliquent dans le meilleur des cas un bridage de débit. Si les consommateurs sont habitués à cette communication abusive, il est temps que Free Mobile lance sa campagne publicitaire avant de ne plus pouvoir utiliser le terme illimité…. à moins que l’offre soit réellement une révolution…

Qui a dit que l’illimité était vraiment illimité ? Qu’est-ce que Internet illimité ?

 

Aujourd’hui, tous les forfaits mobiles proposent de l’internet illimité sauf que celui-ci est soumis à un quota. Au delà, soit la DATA est bloquée, soit le débit est terriblement réduit.

 

Frédéric Lefebvre, indique que « le terme « illimité » ne sera plus utilisé à compter du 1er mai 2012 pour les services mobiles dès lors qu’ils comportent des limitations et des restrictions autres que celles qui sont prévues pour des exceptions ciblées. Ainsi, quand une réduction de débit est appliquée au-delà d’un seuil de données échangées, ou quand la voix sur large bande et les groupes de nouvelles sont exclus, l’offre ne sera plus qualifiée d’« Internet illimité » ».

 

Free Mobile s’est engagé à proposer une offre qui permettra tous les usages sans restriction face à un abonnement Internet Fixe, une offre dite de neutralité.

 

L’expression « internet illimité » ne pourra plus être utilisée « si certains usages comme la voix sur large bande (VoIP) ou les « groupes de nouvelles » (newsgroups) sont interdits ou facturés à part ».

 

Free Mobile sera donc en mesure d’utiliser l’expression Internet illimité, car ses engagements répondent à ces précisions, mais le terme “illimite” n’étant soumis à aucune sorte de bridage de débit, la communication sur l’offre va être délicate.

 

Alors, Free Mobile à base d’illimité limité ?

 

Il faut maintenant attendre le vote des députés à l’Assemblée Nationale et constater si le texte conservera les modifications des sénateurs…

 

source : pcinpact
[adfever type=”top-category” value=”114″]