Alors que Bouygues Telecom réclamait 100 millions d’euros pour dénigrement, il en obtiendra 25 mais est également condamné à 5 millions d’euros de dommages et intérêts.

Fin juin 2012, Bouygues Telecom attaque Free pour dénigrement. Les termes “pigeon” et “vache à lait” ne passent pas. Free et iliad sont donc condamnés par le tribunal de commerce de Paris à 25 millions d’euros. Free ne peut plus utiliser de tels termes envers Bouygues Telecom, sous peine d’astreinte de 100 000 euros.

Mais Bouygues Telecom est également condamné pour dénigrement à l’encontre de Free qui, rappelons le, avait également porté plainte. Bouygues Telecom devra donc verser 5 millions d’euros de dommages et intérêts.

Bouygues a commenté ces décisions ainsi : “La décision du juge rétablit les règles d’une concurrence saine et équitable qui devra se faire à travers la qualité des offres et services proposés par les opérateurs“.

Mots clés : ,