L’arrivée de la solution femtocell chez Free ne devrait plus tarder. L’opérateur se fournirait chez Arcadyan pour une solution 3G 14.4 Mbps.

Le constructeur Arcadyan indiquait récemment fournir 3000 femtocells par jour à un opérateur Français. Etant donné que les concurrents de Free Mobile proposent déjà des solutions de ce type et que iliad a indiqué lancer le déploiement de la solution femtocell en 2013, il y a de fortes raisons de penser que cet opérateur est bien Free.

Arcadyan propose un module Femtocell nommé MAF9001A avec un design compact qui implémente la spécification Iu-h, permettant la compatibilité avec de nombreux modems dont la Freebox ferait bien évidemment partie. Ce module est conforme à la norme 3GPP 8 et supporte le HSDPA 14,4 Mbps en download et 5.76 Mbps en upload, permettant jusqu’à 8 utilisateurs différents en simultané. Par ailleurs, cette femtocell est compatible avec plusieurs bandes de fréquences via ses options embarquées. Elle pourrait donc aussi bien fonctionner sur la bande 3G 900 Mhz que 2.1 Ghz.

Sa configuration est totalement automatique. Il suffit de la relier au modem en ethernet et l’installation est plug and play, se mettant à jour seule pour les opérations de maintenance effectuées à distance.

femtocell

femtocell1

Free pourrait également opter pour ce module AP, ayant la particularité de monter à 32 utilisateurs simultanés et proposant des débits descendants de 21 Mbps :

MB-MAE110A-p1

Le design sera-t-il identique ou aurons-nous une femtocell signée STARCK ?

Enfin, reste à savoir si Free compte envoyer ses femtocells uniquement au détenteurs de Freebox avec forfait Free Mobile ou aux seuls possesseurs de Freebox. Quant à ceux qui ont seulement un forfait Free Mobile, pourront-ils en faire la demande pour relier cette femtocell à une autre box ?

Si nous ne savons pas encore à l’heure actuelle quel sera le choix de l’opérateur, nous ne savons pas non plus s’il faudra en faire la demande ou si la femtocell sera automatiquement envoyée à l’abonné. Free semble s’approvisionner en grand volume et l’idée d’utiliser des femtocells ne serait pas uniquement réservée à ce qui ne peuvent pas réceptionner de réseau 3G dans leur domicile. En effet, même si un abonné Free Mobile est sous couverture 3G, il peut utiliser le réseau Orange et donc, être un abonné moins rentable pour Free. Avec une femtocell fournie gratuitement, l’abonné pourrait alors faire transiter ses communications et usages Internet via le réseau 3G de Free Mobile et ainsi permettre à l’opérateur de réaliser de belles économies sur son accord d’itinérance.

Imaginez alors dans une ville comme Paris la présence de plusieurs femtocells installées dans les immeubles : si Free autorise, comme le FreeWire_Secure, une connexion automatique au réseau 3G femtocell dès qu’un utilisateur est en zone de couveture, la rentabilité de son offre mobile, la couverture du réseau Free Mobile ainsi que la qualité du service seraient décuplées en un temps record.