La Femto Freebox, le boitier femtocell 3G de Free, serait uniquement capable de fonctionner sur la bande de fréquences 2100 Mhz.

Selon lowcostmobile, Free n’aurait pas fait le choix d’intégrer la gestion de la bande de fréquences 900 Mhz pour sa femtocell. La Femto Freebox serait donc cantonnée à la bande de fréquences 2100 Mhz (UMTS 2100). Cette bande de fréquence permettrait une couverture tout de même plus étendue que le wifi de la Freebox, déjà plutôt convaincant.

Si Free Mobile compte sur les femtocells pour alléger son réseau mobile dans les grandes agglomérations, l’opérateur ne peut pas les comptabiliser pour le calcul de la couverture de son réseau mobile national. L’ARCEP l’a d’ailleurs récemment rappelé, pas forcément en direction de Free Mobile mais on pourrait presque le croire.

Si on s’attendait à ce que les femtocells proposent également une couverture 4G, il ne semble pas en être question pour l’instant. Les premières Femto Freebox qui seront livrées à des sites spécialisés seront certainement disséquées afin de voir ce qu’elles pourraient éventuellement cacher de plus mais, même si une femtocell peut être mise à jour au niveau logiciel à distance, elles ne devraient pas dévoiler de scoop. Free parle bien de première génération de femtocell et donc, nous pouvons être en mesure de penser qu’une seconde génération sera capable de gérer le réseau 4G.

Faudra-t-il attendre la prochaine Freebox prévue pour 2014 afin de disposer d’une femto Freebox 4G intégrée ? C’est quasiment une certitude : Free a préparé sa Freebox Révolution pour y intégrer une femtocell et n’a pas souhaité l’intégrer directement, certainement parce qu’une partie non négligeable d’abonnés Freebox n’en voudra pas et donc, dans un soucis de retour sur investissement. Mais c’est peut-être aussi un choix stratégique pour permettre aux abonnés Freebox révolution de pouvoir migrer vers une nouvelle version matérielle de femtocell 4G lorsque celle-ci sera prête.

Dans tous les cas, c’est la facture liée à l’itinérance Orange qui devrait s’alléger avec cette nouvelle possibilité pour les abonnés Free Mobile de se connecter de manière transparente aux Femto Freebox. Reste à savoir si beaucoup d’abonnés Freebox passeront commande de cette femtocell et si leur répartition géographique par rapport aux zones de forte consommation de données permettra d’obtenir un réel avantage financier pour l’opérateur. En tout cas, le réseau de Free Mobile, au niveau des antennes relais, devrait pouvoir souffler un peu en se reposant sur cette nouvelle manière de s’y connecter.