Récemment, Bouygues Telecom a dévoilé un smartphone sous sa marque. Free Mobile va-t-il suivre cette tendance ?

C’est le BS 471 qui n’est autre qu’un Alcatel One Touch Idol modifié qui fait son apparition chez Bouygues Telecom. Il s’agit d’un smartphone sous android avec écran tactile IPS de 4.7 pouces pour une définition qHD de 960 par 640 pixels. Équipé d’un processeur Dual Core à 1 Ghz avec 512Mo de RAM et d’un capteur photo de 8 mpx, Bouygues Telecom propose ce smartphone à 229€ nu ou à partir de 9.99€ en téléphone mobile subventionné.

Bouygues-Telecom-BS-471-Noir-1

Un téléphone mobile sous la marque d’un opérateur, ce n’est pas nouveau. Cela permet à l’opérateur de généralement proposer un mobile fabriqué par un constructeur mais sous sa propre marque et à un prix moins cher. Orange et SFR se sont déjà positionnés sur ce créneau.

Un Smartphone Free Mobile ?

Qu’en est-il pour Free Mobile ? L’opérateur ne propose pas de téléphone mobile sous sa propre marque. S’il a eu l’exclusivité du lancement du Nokia Lumia 620 en France, le téléphone mobile n’est pas ce qui fait la force de Free Mobile : l’opérateur dispose de peu de choix comparé à ses concurrents et il ne propose, pour l’instant, pas de forfait avec téléphone mobile subventionné. Il faut acheter le mobile au comptant, en 3 ou 4 fois sans frais ou encore via un crédit à la consommation.

Pourtant, Free a semble-t-il réfléchi cette idée en allant encore plus loin. Avant le lancement de Free Mobile, une rumeur indiquait que Free avait travaillé sur son propre smartphone. Si Xavier Niel avait confirmé cette information (dans cette vidéo à 9min 10s), il indiquait après le lancement de l’offre que l’idée avait été évoquée mais sans aller plus loin et sans même fabriquer de prototype. En revanche, il ne fermait pas à jamais cette idée.

Free Mobile veut surprendre à nouveau sur le marché des téléphones mobiles subventionnés. On pense bien évidemment au prix du forfait en premier lieu. L’idée de ce forfait Free Mobile à 29.99€ avec mobile pourrait voir le jour avec un smartphone fabriqué par Free. Après tout, il y a un marché pour ceux qui ne veulent pas d’iPhone ou de smartphone android très haut de gamme. Et puis c’est le modèle utilisé dans l’ADSL : un forfait Internet couplé à une Freebox que l’on ne paye pas et que l’on ne loue pas… sauf si on la détériore. Pas d’engagement.

L’opérateur va-t-il compter sur un smartphone sous sa marque ? Va-t-il aller jusqu’à le construire tel qu’il le fait avec les Freebox ? Il existe déjà du matériel sous la marque de Free : les boitiers CPL, les téléphones SIP et Wifi (abandonné depuis), le clavier bluetooth, la manette de jeu Gamepad en USB ou sans fil… Bientôt le FreePhone ?