Free possède déjà son propre réseau de fibre optique sur toute la France et peut donc dégrouper ses abonnés, en les raccordant à ses équipements DSLAM. Comment entrer dans le mobile ? Comment penser l’arrivée de Free Mobile dans le mobile ? Et si tout simplement Free voyait son réseau mobile comme une “simple” extension de son réseau fibre optique

Aujourd’hui les opérateurs mobiles actuels ont quasiment tous démarré dans la téléphonie mobile puis ont proposé des accès internet fixes. Ils ont en fait deux réseaux distincts même s’ils proposent des forfaits regroupant les deux. Chez Free, la différence s’opère dans l’autre sens : Free a construit son propre réseau de fibre optique sur le territoire Français afin de se passer de l’opérateur historique et a fait le choix de ses équipements et des aspect techniques et technologiques.

Free a donc une connaissance accrue d’un réseau tout IP raccordé à Internet, fonctionnant sur du matériel maîtrisé de bout en bout.

Free Mobile construit actuellement son réseau mobile et la couverture s’étend de jours en jours… un réseau mobile tout IP si l’on en croit certaines sources, basé alors, comme je l’expliquais dans cet article, sur une étroite relation avec le réseau Internet actuel, qui plus est, le réseau propre de Free ADSL et Fibre.

Et alors ? Alors si Free imaginait dans sa stratégie un réseau tout IP relayé, non plus uniquement par des fils de cuivre connectés aux DSLAM ou de la fibre optique aux NRO, mais aussi par des antennes relais 3G (et prochainement 4G) ?

Dans une stratégie financière de dépense globale d’un réseau extensible basé sur le même fonctionnement, le forfait Freebox pourrait alors voir de nouvelles options incluses venir se greffer…. comme la mise à disposition gratuite d’une carte SIM pour votre tablette tactile sans surcoût mensuel.

Pour les appels avec des mobiles, l’abonné n’aurait à charge que les terminaisons d’appels vers les autres opérateurs.

Cela veut dire deux choses : les appels vers le réseau de Free (fixes et mobiles donc) seraient gratuits car n’auraient pas de coût de mise en relation avec l’abonné appelé.

Pour les appels vers les autres opérateurs, le coût à supporter serait la terminaison d’appel. Free Mobile pourrait alors estimer une moyenne mensuelle de ce coût par abonné et proposer alors une option payante basée sur ce calcul.

Sachant que votre forfait Freebox Révolution comprend déjà ces appels, votre téléphone pourrait se connecter au Wifi de la Freebox pour passer les appels vers les mobiles ou encore passer par le femtocell que Free mettra à disposition de ses abonnés. Pour résumer, si les appels vers les mobiles sont illimités avec la Freebox Révolution et compris dans le forfait Freebox, la possibilité d’appeler en illimité vers les mobiles via un téléphone mobile ne devrait pas coûter plus de 10€ au maximum si Free voit son réseau mobile comme une extension de son réseau fixe.

La rumeur d’une option à 5.99€ /mois pour du tout illimité vers tous les opérateurs mobiles deviendrait alors complètement crédible, sous réserve d’être abonné Freebox révolution.