Les opérateurs mobiles peuvent dès aujourd’hui déposer leurs dossiers de candidatures aux lots des fréquences 700 mhz.Pour ces enchères concernant ces nouvelles fréquences basses 700 mhz (et donc portant le signal beaucoup plus loin que toutes les autres attribuées jusqu’ici), il y aura un système d’enchères ascendantes avec plusieurs tours. Au départ, le spectre est séparé en 6 lots de 2×5 Mhz, permettant normalement à tous les opérateurs mobiles d’en remporter au moins un. Free Mobile peut, s’il le souhaite et met l’argent sur la table, remporter jusqu’à 3 lots de fréquences 700 mhz avec un spectre de 2×5 mhz pour chacun, ce qui ferait 30 Mhz sur la bande 700 mhz.

Free Mobile a tout intérêt à disposer au moins de 2 lots de fréquences 700 mhz afin de disposer de 20 Mhz de spectre. En effet, il dispose également de 20 Mhz dans la bande 2600 mhz et ce serait alors parfait afin de proposer une 4G+ disposant d’une agrégation de fréquences avec autant de spectre de chaque côté, même si ce n’est pas une obligation technique. Par ailleurs, ces fréquences sont importantes car elles permettent de couvrir un territoire beaucoup plus large avec moins d’antennes relais.

Le Gouvernement attend un minimum de 416 millions d’euros par bloc, soit 2.5 milliards en tout. Ces licences 700 mhz obligent les opérateurs mobiles en terme de couverture du territoire mais également des lignes de trains.

Les opérateurs mobiles ont jusqu’au 29 septembre 2015 afin de déposer leur dossier de candidature. Viendra ensuite le temps des enchères et les premières autorisations devraient être attribuées avant la fin de cette année. L’exploitation de ces fréquences 700 mhz ne sera cependant possible qu’à partir de 2016 et de manière échelonnée.

Mots clés : ,