En avril dernier, Xavier Niel indiquait qu’il allait laisser ses petits camarades lancer la 4G avec ce qu’ils n’ont pas. Maintenant qu’on sait ce qu’ils n’ont pas, qu’attend Free et en quoi cela va être révolutionnaire ?

Xavier Niel promet de ne pas décevoir les Français lorsque Free Mobile lancera son offre 4G et veut se différencier en créant un effet de surprise avec quelque chose de révolutionnaire que les autres opérateurs mobiles n’ont pas : “On va essayer de faire une surprise un jour donc on va laisser nos petits camarades annoncer les choses qu’ils n’ont pas pour nous faire une annonce avec ce que l’on a. La surprise, c’est d’avoir quelque chose de nouveau et de révolutionnaire“.

Si l’on sait que Free fabrique ses propres équipements, notamment dans le mobile avec la NodeBox, on sait également, et Xavier Niel le dit lui même, qu’innover sur le mobile quand il n’existe pas qu’un smartphone, c’est plus compliqué. Aujourd’hui, c’est le smartphone qui innove avec ses propres applications et ses capacités techniques. Le réseau n’apporte finalement que la connexion.

La 4G chez tous les opérateurs mobiles

Quel que soit le réseau 4G, il permettra des usages tels que la vidéo HD en streaming. Avec des débits proches d’un réseau local, la 4G va permettre de diffuser des contenus vidéos instantanément. On imagine que des services de VOD mobiles vont apparaître et que des bouquets TV HD pour mobile viendront se greffer aux offres.

On va aussi pouvoir envoyer des contenus de grande taille sur le réseau en un temps record. Partager une vidéo HD sur YouTube à partir de son smartphone se fera en quelques instants avec une mise en ligne ultra-rapide. Mieux encore, la visioconférence HD sera parfaite et la qualité audio fera un bon en avant.

Du côté des jeux vidéo, il sera possible de jouer en ligne avec des amis grâce à un temps de latence très faible et ce, sans se soucier d’être connecté à un réseau wifi. Il sera également possible de jouer via le cloud gaming sans avoir à installer le jeu sur son smartphone, ce qui ouvre des perspectives de jeux multi-plateformes. Reste à savoir si tout ce petit monde s’accordera pour que la marque du smartphone n’ait pas d’importance dans l’accès à ce type de service. On voit en effet mal Apple ouvrir une brèche dans son éco-système iTunes et App Store.

Free veut se différencier dans la 4G

Si la 4G permet des utilisations telles que les exemples ci-dessus, Free semble vouloir aller plus loin et a une idée derrière la tête. Cette chose révolutionnaire que promet Xavier Niel se jouera-t-elle du côté de la téléphonie mobile ? Ne voit-il pas d’autres usages grâce au réseau 4G et à l’aide d’un autre appareil ?

Si l’on pensait que Free interrogeait les points relais pour un lancement commercial massif à la fin de l’été concernant les femtocells, celles-ci sont déjà disponibles depuis le début de cet été. Y a-t-il quelque chose d’autre à attendre ?

En tout cas, dans l’état actuel des choses, si iliad a prévu un lancement de la 4G en 2013, il va falloir que les antennes relais 4G Free Mobile fleurissent rapidement dans la dernière ligne droite que va être ce dernier trimestre de l’année.

Si Free semble clairement prendre du retard sur le déploiement de la 4G face à ses concurrents, Xavier Niel tient un discours permettant de tenir les intéressés en haleine sans savoir de quoi il s’agit. Espérons que la surprise sera à la hauteur nos attentes et des propos du patron de Free…

Mots clés : , , ,