Alors que l’ANFR a rendu public son observatoire des déploiements réseaux mobiles, on apprend que Free Mobile dispose de 554 autorisations sur la bande 1800 mhz. Voici leur localisation.

Tout s’accélère après un timide démarrage de l’activation de la bande 1800 mhz pour que Free Mobile puisse l’exploiter dans le cadre de son réseau mobile 4G. Si pour le moment l’opérateur dispose de 5 mhz de spectre dans cette bande de fréquences, il obtiendra 10 mhz supplémentaires fin mai 2016 pour un total de 15 mhz sur la bande 1800 mhz.

De ce fait, Free Mobile sera en mesure de proposer des débits importants en 4G et sur une plus grande distance, tout en boostant so nréseau 4G+ par l’agrégation des fréquences 1800 et 2600 mhz en attendant de pouvoir utiliser les nouvelles fréquences 700 mhz, ayant remporté 10 mhz de spectre dans ces dernières.

Disposition 1800 mhz 4G Free Mobile

Les autorisations sont précises et localisées sur toute la France. On constate une concentration sur Paris et sa banlieue mais aussi sur la côté d’Azur. Les frontières Nord et Nord-Est sont également concernées par ce déploiement 1800 mhz.

C’est un bon début, sachant que Free Mobile peut déployer ces fréquences 1800 mhz sur l’ensemble de ses sites (6923 autorisations actuellement). Et l’opérateur a tout intérêt à déployer ces fréquences car s’il a remporté 10 mhz de spectre sur la bande 700 mhz, il lui faudra encore attendre quelques années pour pouvoir les exploiter sur l’ensemble du territoire Français. Avec l’approche de la fin de l’itinérance, le signal des antennes relais Free Mobile doit plus que jamais commencer à porter plus loin en 4G que ce que ne permet la bande 2600 mhz. C’est là où ces fréquences 1800 mhz vont venir en aide à cette problématique.

free-mobile-lte-1800

On voit donc bien que pour 554 autorisations, il ne s’agit pas de couvrir précisément une zone mais bien plusieurs zones partout en France, probablement là où les utilisateurs Free Mobile sont les plus nombreux et où le réseau doit être performant plus qu’ailleurs.

Ces implantations pourraient également nous donner quelques indices sur les zones où l’itinérance Orange pourrait prendre fin avant la date de fin de contrat entre Orange et Free Mobile. En effet, l’ARCEP souhaiterait qu’un calendrier d’extinction de l’itinérance soit mis en place avec des zones définies et une extinction par plaques progressives.

Mots clés : , ,