Après le code, après le dessin au doigt, les yeux et l’empreinte digitale, Amazon brevette le déblocage de smartphone avec l’oreille.

Débloquer son smartphone pourrait bien prendre une toute nouvelle dimension avec ce brevet déposé par Amazon. le géant du e-commerce a en effet pensé au déblocage par reconnaissance de l’oreille de l’utilisateur. Un capteur biométrique permettrait de reconnaître l’oreille du propriétaire du smartphone afin de le débloquer dès lors qu’il est porté à l’oreille.

Si cela peut s’avérer intéressant afin de répondre à un appel, la méthode semble moins pertinente pour consulter ses mails par exemple. C’est donc visiblement uniquement dans le cadre d’un appel reçu que ce brevet prend sens et semble être destiné.

amazon-oreilles

Tout comme nos empreintes digitales, l’oreille humaine est unique de par ses caractéristiques biométriques. Ainsi, le brevet obtenu la semaine dernière par Amazon tend à fixer les conditions d’utilisation d’une telle technologie mais surtout à en obtenir la paternité. On ne sait pas si Amazon décidera vraiment de l’incorporer un jour dans son smartphone fait maison mais en tout cas, si un constructeur veut en faire autant, il faudra payer des droits au géant de la vente par Internet. Notons que le brevet a été déposé en 2011 et que jusqu’à aujourd’hui, personne n’a exploité l’idée, pas même dans un prototype.

Concrètement, le smartphone prend un cliché de l’oreille grâce à l’APN du smartphone situé en façade afin de repérer dans un premier temps s’il s’agit de l’oreille gauche ou de l’oreille droite. Puis, il détecte les caractères spécifiques de l’oreille afin de débloquer le smartphone si les informations gardées en mémoire concernant votre oreille se vérifient.

En tout cas le concept pourrait être plus pertinent pour une oreillette bluetooth. En la plaçant dans l’oreille, elle débloquerait le smartphone immédiatement. Là, oui, pourquoi pas. Mais dans ces cas là, une mise sous tension de l’oreillette suffirait, pas besoin de scanner biométriquement une partie de notre corps.

 

Mots clés : ,