Alors que Neelie Kroes s’était déjà attirée les foudres des opérateurs mobiles en proposant la fin des coûts d’itinérance en Europe, elle réaffirme ses ambitions dans le domaine…

Elle ne veut plus de facturation sur le roaming et les opérateurs mobiles européens crient au scandale. Alors qu’ils peuvent actuellement facturer des frais d’utilisation à l’étranger, notamment parce qu’ils utilisent le réseau mobile d’un autre opérateur et qu’ils se facturent ces prestations entre eux, Neelie Kroes ne baisse pas les bras face aux oppositions des acteurs du marché et dès 2014, des dispositions seront mises en place pour laisser les opérateurs mobiles baisser les coûts d’itinérance, pour ceux qui le souhaitent, jusqu’à les supprimer en 2016.

Selon la Commissaire Européenne, l’utilisation du mobile en dehors du pays d’origine est tellement chère que les consommateurs éteignent tout simplement leur téléphone mobile afin de ne pas se retrouver avec des factures importantes. De ce fait, elle estime que le manque à gagner décrit par les opérateurs est un argument qui ne tient pas.

Elle veut un marché unique du secteur Telecom : “l’idée c’est d’avoir un marché unique avec moins de bureaucratie, la même licence valable partout en Europe, des enchères pour les fréquences plus cohérentes d’un pays à l’autre avec un calendrier plus harmonieux”. Y aura-t-il un impact sur les fréquences 700 Mhz que l’Etat Français souhaite mettre aux enchères pour la 4G ? Ou verrons nous un refarming forcé des fréquences 1800 mhz qu’utilise déjà Bouygues Telecom pour la 4G ? Les choses sont en train de changer et le secteur va bouger !

Free Mobile qui propose déjà le Portugal dans les mêmes conditions que son forfait illimité en France, à raison de 35 jours par an, n’a pas encore ajouté d’autre pays Européen au tableau mais la démarche de l’opérateur s’inscrit dans la volonté de l’Europe à rendre le consommateur livre d’utiliser son forfait mobile de la même manière que dans son pays d’origine et ce, dans toute l’Europe.

Reste à savoir si cette concentration Européenne du marché ne va pas fragiliser les acteurs qui ne sont pas encore assez gros… Il serait temps que Free Mobile s’allie pour la mutualisation de son réseau mobile avec un autre opérateur et ce, afin de pouvoir résister à cette ouverture Européenne sans se sentir tout petit…

source : Univers Freebox

Mots clés : ,