Xavier Niel avait promis que Free Mobile pouvait faire mieux sur les prix dans le mobile. Parole tenue avec 50 Go de data et roaming aux Etats-Unis pour mois de 20 euros.

Free Mobile fait exploser le quota data dans le mobile

Au 1er septembre 2015, Free Mobile décide de faire exploser le quota data dans le monde de la téléphonie mobile. L’opérateur qui proposait déjà 20 Go de data en 3G et 4G (sous réserve de disposer d’un smartphone 4G) augmente encore le Fair Use jusqu’à 50 Go et se positionne au dessus de la concurrence en terme de volume data tout en restant à moins de 20€ par mois sans engagement quand le meilleur prix de la concurrence pour 40 Go de data est de 70€.

pub-free-mobile-50-go

Si l’on attend toujours une offre data only ou la mise à disposition d’une seconde carte sim pour puiser dans ce volume encore inimaginable il y a 3 ans, on pourra en attendant utiliser le partage de connexion qui est tout à fait autorisé afin d’obtenir un accès Internet nomade avec sa tablette ou son ordinateur.

Concernant l’offre data only, Free Mobile pourrait tout simplement annoncer prochainement la mise à disposition d’une seconde carte SIM dans son forfait mobile illimité, permettant d’utiliser une part des 50 Go. Pour une offre uniquement en data, l’opérateur ne semble toujours pas pressé d’entrer sur ce marché bien qu’il couvre déjà plus de 78% de la population en 3G et plus de 50% en 4G. L’opérateur se fixe 95% de couverture 3G d’ici 2 ans.

Free Mobile et le roaming à l’International

Alors que le dernier entrant fut le premier à proposer le roaming intégré dans son forfait mobile avec le Portugal, la concurrence a proposé quelques mois plus tard le roaming en Europe. Free Mobile distillait alors un pays ajouté en roaming de temps en temps, tout le long de l’année. Cette stratégie permettait de faire parler de l’opérateur dans les médias, ce qui était bien le cas. Il restait alors sur le devant de la scène et s’offrait une publicité gratuite à grande échelle grâce à Internet et les réseaux sociaux. Puis, le 17 juillet dernier, l’opérateur intégrait l’Union Européenne.

On n’attendait pas vraiment de nouveautés sur le roaming si rapidement et surtout après avoir annoncé 50 Go de data et pourtant… Aujourd’hui, Free Mobile intègre en roaming les Etats-Unis sans surcoût et toujours pour moins de 20€ par mois. Précisons que le roaming chez Free Mobile c’est aussi : Antilles/Guyane françaises, Canada, Israël, Mayotte/La Réunion, Alaska, Hawaï, Iles Vierges Américaines et Porto-Rico inclus.

C’est avec le déploiement de son réseau mobile et donc des marges dégagées par l’opérateur lorsque ses abonnés transitent directement par son propre réseau que ces intégrations de services sont possibles. Moins l’itinérance avec Orange est utilisée, plus l’opérateur peut se permettre d’enrichir son offre sans en changer le prix.

Et la bourse dans tout ça ?

Visiblement, les investisseurs et actionnaires ne voient pas d’un bon oeil le “toujours plus pour le même prix“. Depuis l’annonce de l’augmentation de data à 50 Go, l’action d’iliad baisse. Et avec l’annonce de ce matin concernant l’intégration des USA en roaming, l’action baisse encore.

Pourtant, Free a toujours appliqué cette recette avec sa Freebox et son succès n’est plus à démontrer. Les actionnaires ont-ils peur que les marges d’iliad se réduisent et freinent le déploiement du réseau mobile ? Ce n’est pourtant visiblement pas le cas avec une nette accélération du déploiement 4G et des objectifs de déploiement 3G largement atteints et même en avance sur les prévisions.

iliad-bourse-2015

Reste qu’il va également falloir investir dans les fréquences mobiles sur la bande 700 mhz mais iliad est prêt. D’ailleurs, Xavier Niel rappelle que Free Mobile est candidat et que ce nouvel appel à enchères pour ces fréquences mobiles va être révélateur de quel opérateur va montrer sa capacité à investir pour se pérenniser. Clairement, Free Mobile mise énormément sur cette possibilité de récupérer de nouvelle fréquences et semble prêt à mettre une forte somme sur la table afin de remporter un large spectre dans cette bande. Si tel est le cas, on se demande bien ce qui pourra arrêter le trublion des Telecom…

En 15 jours, Xavier Niel a tenu parole : Free Mobile a encore divisé les prix de la téléphonie mobile en France et propose clairement le meilleur forfait mobile en France. On se demande bien ce que l’opérateur va maintenant pouvoir annoncer comme nouveauté. La concurrence a déjà un énorme train de retard dans l’état actuel des choses.