Alors que l’on attend toujours l’avis de l’ARCEP concernant la reconversion des fréquences 1800 Mhz en 4G pour Bouygues Telecom, l’opérateur se voit délivrer des autorisations d’émettre un signal 4G LTE sur ces fréquences ! 

iPhone 5 enfin compatible 4G France ?

Contre toute attente et alors que Orange , SFR et même Free Mobile s’opposent à la reconversion des fréquences 2G 1800 Mhz en 4G, Bouygues Telecom a visiblement obtenu des autorisations de l’Agence Nationale des Fréquences afin de déployer sa 4G en 1800 Mhz et ce, alors même que l’ARCEP ne s’est pas encore publiquement prononcée sur le dossier.

Selon le site antennesmobiles.fr, Bouygues Telecom dispose déjà d’autorisations dans les villes de Paris, Lyon, Toulouse et Poitiers :

bouygues_4G_LTE_1

bouygues_4G_LTE

Cette bande de fréquences 1800 Mhz étant compatible avec l’iPhone 5, Bouygues Telecom serait donc sur le point de devenir le premier opérateur mobile Français à proposer la 4G sur l’iPhone 5. L’opérateur aurait un avantage certain sur ses trois concurrents qui doivent se limiter aux bandes des 800MHz et 2.6GHz et sont ainsi obligés d’attendre la prochaine itération du téléphone d’Apple pour proposer la 4G à leur client.

Si la nouvelle venait à se confirmer, Free Mobile devrait également hériter d’une partie des fréquences 1800 Mhz et pourrait donc également proposer son réseau 4G pour l’iPhone 5. Xavier Niel semblait cependant réticent à une telle reconversion de fréquences et suggérait récemment de repousser cette possibilité en 2015.

Orange et SFR ne peuvent pas se permettre de convertir leurs fréquences 2G 1800 Mhz en 4G LTE du fait qu’ils n’ont pas assez de spectre pour assurer à la fois un signal 2G et 4G sur cette même bande de fréquences, contrairement à Bouygues Telecom. Si l’on estime que l’ARCEP pourrait refuser cette reconversion au motif d’une concurrence inéquitable, force est de constater que l’Agence Nationale des Fréquences n’a pas attendu son avis pour délivrer les autorisations à Bouygues Telecom.

Cette situation tomberait à point pour Bouygues, dont la filiale Telecom ne se porterait pas au beau fixe, vendant des pylônes ou recevant une injection d’argent de sa maison mère…

Merci à Jaybay