KPN, propriétaire jusqu’ici du MVNO Français Simyo , et comptant un peu moins de 200 000 clients, cède sa filiale à Bouygues Telecom. Si l’on ne connait pas le montant de la transaction, on peut se demander si KPN n’a pas préféré vendre Simyo avant l’arrivée de Free Mobile. Les clients Simyo utilisaient déjà le réseau de Bouygues Telecom et la récente acquisition ne modifiera vraisemblablement pas leur forfait. 

 

Si Simyo était uniquement disponible par Internet, elle a toujours affiché l’étiquette low cost. Si la France compte plusieurs opérateurs MVNO basés sur le même modèle que Simyo, KPN a donc semblé décidé de rapidement se séparer d’un marché Français en pleine mutation avec l’arrivée de Free Mobile, remettant au passage en question le coût des forfaits mobiles.

Il n’a cependant pas été précisé si Bouygues Telecom, qui a sa propre marque Low Cost avec B&You , maintiendra ou non l’offre Simyo.

 

[adfever type=”top-category” value=”114″]