Bouygues Telecom annonce qu’après avoir mené une expérimentation avec succès concernant la 4G+ avec 3 bandes de fréquences, ses forfaits 4G proposeront sans surcoût la 4G à plus de 300 Mbps dès la rentrée.

Hier, Bouygues Telecom expérimentait pour la première fois la 4G+ à l’aide des bandes 800 Mhz, 1800 Mhz et 2600 Mhz pour un spectre total de 45 Mhz. L’opérateur a réussi a atteindre plus de 300 Mbps.

Bouygues Telecom est le seul opérateur actuellement capable de proposer ce type de débit mobile en 4G car il est le seul à utiliser 3 bandes de fréquences différentes pour sa 4G. Si Free Mobile utilise la bande 2600 mhz et prochainement la bande 1800 mhz, il lui manque la fréquence “en or” 800 mhz. Et quand bien même il en détiendrait une partie, Bouygues Telecom dispose d’un spectre total de 45 Mhz avec ces 3 bandes combinées. Il est donc en position de force sur le domaine des débits 4G en France et compte bien en tirer son avantage. Fort d’un partenariat avec son équipementier Ericsson (et ses stations RBS 6000), il faut disposer d’une puce Qualcomm (processeur Qualcomm® Snapdragon™ 810 avec révision modem) dans son smartphone, seul constructeur ayant mis à disposition à l’heure actuelle, un chipset capable de ce connecter à un tel signal 4G.

Ainsi, suite aux essais concluants en situation réelle, Bouygues Telecom annonce que ses forfaits mobiles 4G disposeront sans surcoût de la 4G à plus de 300 Mbps dès la rentrée de septembre à Lyon dans un premier temps, puis déploiera cette technologie sur l’ensemble du territoire Français.

Afin d’obtenir de tels débits, il faudra cependant disposer d’un smartphone capable d’utiliser les 3 bandes de fréquences en même temps. Les premiers modèles devraient débarquer dans le courant du premier semestre 2015.

Ainsi, Bouygues Telecom se place en position stratégique sur le ultra haut débit mobile. Reste que si son réseau 4G est largement déployé grâce aux fréquences 1800 mhz, cette 4G surboostée nécessite d’être dans une zone à la fois couverte en 800, 1800 et 2600 mhz, ce qui réduit largement la zone de couverture 4G++ permettant d’atteindre de tels débits. Il est donc fort à parier que le déploiement de la 4G++ chez Bouygues Telecom concernera dans un premier temps les grandes villes et qu’il faudra être très patient avant de voir ce genre de signal se démocratiser sur tout le territoire.

Ceci étant, belle prouesse de la part de l’opérateur qui a bien décidé de se faire une place dans le monde des Telecom en France alors qu’on disait de lui qu’il allait disparaître en 2014 et se faire racheter par Free Mobile ou Orange . Il n’en est rien et en pleine restructuration, il se paie le luxe de proposer une Bbox Miami, une Bbox mini et les plus gros débits mobiles de France.

Mots clés : ,