Même si Free Mobile et Orange ont convenu d’un avenant à leur accord d’itinérance en juin dernier, Bouygues Telecom n’est toujours pas satisfait de la situation et le fait savoir.

Même si l’ARCEP a validé ces nouvelles conditions liées à l’itinérance, destinées à limiter les débits en itinérance au lieu de pratiquer l’extinction par plaques, le contrat initialement contracté jusqu’en 2018 s’étendra jusqu’en 2020.

Bouygues Telecom aurait donc saisi l’Autorité de la Concurrence pour faire condamner Orange et Free Mobile pour entente. Par ailleurs, la demande porte sur le fait d’imposer la prolongation de ce contrat d’itinérance.

L’histoire n’est donc pas terminée sur le sujet de l’itinérance entre Orange et Free Mobile car visiblement, Bouygues Telecom n’est pas prêt d’abandonner…