Suite à la dénonciation des offres 3 numéros illimités de Orange et SFR , Bouygues Telecom avait saisit l’autorité de la concurrence en 2006. Le verdict est tombé…

Pour Bouygues Telecom, ces offre favorisaient Orange et SFR , les opérateurs les plus importants. L’autorité a sanctionné Orange pour 117 millions d’euros et SFR pour 66 millions d’euros.

Orange regrette cette décision et exercera des recours : “Bouygues fait condamner les offres illimitées famille qui ont ouvert la voie à l’illimité mobile. Une décision qui fait l’impasse sur les réalités du marché mobileA une époque où les offres illimitées vers tous les numéros de tous les réseaux n’étaient pas encore soutenables économiquement, de tels forfaits constituaient pourtant une première expérience de l’abondance mobile, plébiscitée aujourd’hui par les consommateurs. 

Bouygues prétend n’avoir pu lutter à armes égales avec Orange et SFR sur ces offres illimitées du fait de la taille limitée de son parc d’abonnés et de son statut, à l’époque, de dernier entrant. Pourtant, Bouygues bénéficiait parallèlement de la rente que lui a assuré la régulation télécom pendant plus de 15 ans, à travers des tarifs élevés de terminaison d’appels (près de deux milliards d’euros). L’opérateur a préféré développer l’un des ARPU les plus élevés d’Europe plutôt que d’animer le marché avec des offres restituant tout ou partie de cette rente au consommateur. 

Nous regrettons une stratégie de marché de Bouygues systématiquement contentieuse face aux innovations de ses concurrents, plutôt qu’une stratégie commerciale dont l’efficacité est démontrée par les évolutions du marché mobile ces dernières années.”

L’autorité de la concurrence estime que Orange et SFR ont eu des pratiques anticoncurrentielles avec ces offres illimitées vers leurs réseaux respectifs et pas des numéros de concurrents, une sorte de marché fermé. Des différenciations tarifaires qui n’ont donc pas été du goût de Bouygues Telecom puisqu’elles verrouillaient les abonnés et donc, la dynamique du marché.

Free Mobile est à l’abri de ce genre d’attaque avec un forfait illimité vers tout opérateur et ne favorisant pas ses propres abonnés via l’utilisation de son propre réseau.