Bouygues Telecom proposera bien des offres 4G prochainement, notamment sur la bande 1800 Mhz. Cependant, l’opérateur s’apprêterait à déposer un recours devant le conseil d’Etat !

Afin d’utiliser la bande de fréquences 1800 Mhz pour son réseau 4G, Bouygues Telecom doit accepter des modalités financières lourdes. Si l’ARCEP a donné son accord pour permettre à l’opérateur de déployer la 4G 1800 Mhz, ce dernier compte bien déposer un recours devant le Conseil d’État, estimant les modalités abusives.

Bouygues Telecom doit en effet payer une part fixe de 3231 euros par kHz duplex alloué, ce qui reviendrait à environ 60 millions d’euros par an. Il faut à cela ajouter une part variable de 1% du chiffre d’affaire de l’opérateur concernant la 4G. Et enfin, Bouygues Telecom doit restituer des fréquences !

Olivier Roussat, le directeur général de Bouygues Télécom, indique au Figaro que “cette autorisation est tout sauf un cadeau, car nous sommes obligés de restituer une partie importante de nos fréquences. Enfin et surtout, le prix de la redevance est prohibitif : 60 millions d’euros par an !”

L’opérateur précise qu’il “a déjà versé à l’État près d’un milliard d’euros pour acheter des fréquences 4G. Et, il faudrait encore payer une redevance deux fois plus élevée que pour les autres fréquences 4G, alors même que le marché s’est effondré avec l’arrivée du 4e opérateur. Nous avons deux mois pour contester ce prix. Nous réfléchissons à former un recours auprès du Conseil d’État“.

Concernant les prix des offres 4G de Bouygues Telecom, il faudra compter environ 5 euros de plus que les forfaits 3G actuels : “Nous maintenons que la 4G, qui introduit une rupture fondamentale dans les communications mobiles, a une valeur supplémentaire d’environ 5 euros, qui devrait se traduire dans les prix“.

Mots clés : ,