Alors que l’on attend les résultats des mesures concernant le taux de couverture de 75% de la population par le réseau Free Mobile en propre, Bouygues Telecom attaque son concurrent à ce sujet.

Ce n’est pas en 2015 que les opérateurs mobiles vont faire la paix dans ce secteur très concurrentiel depuis l’arrivée de Free Mobile et ses prix revus à la baisse, entraînant tout le marché vers un alignement contraint. Preuve en est avec Bouygues Telecom qui revient à la charge contre Free Mobile et qui sait le Conseil d’Etat afin que la méthode employée par l’ARCEP pour contrôler le taux de couverture réseau soit revu.

Bouygues Telecom met en cause les méthodes utilisées par l’ARCEP et ce n’est pas la première fois que l’ARCEP est pointée du doigt à ce sujet. En effet, en 2013 les syndicats de plusieurs opérateurs Telecom attaquaient déjà ces méthodes, la plainte ayant été rejetée.

Mais qu’à cela ne tienne, Bouygues Telecom tente sa chance à son tour alors même que l’ARCEP emploie la même méthode pour tous les opérateurs mobiles et ne fait pas de traitement de faveur à Free Mobile.

La saisie du Conseil d’Etat par Bouygues Telecom date de septembre 2014 et l’opérateur attend une réponse pour cette année concernant cette contestation. Bouygues Telecom pointe du doigt une nouvelle fois le contrat d’itinérance entre Orange et Free Mobile, itinérance qui ne refléterait pas la réalité sur le terrain en terme de couverture réseau en propre de Free Mobile.

On ne doute pourtant pas que l’ARCEP vérifie uniquement le réseau de Free Mobile et non celui-ci avec l’itinérance Orange mais concernant cette affaire, il s’agit de la couverture complète de l’opérateur et l’ARCEP avait établi que Free Mobile couvrait 99.7% de la population en 2G et 98.5% en 3G.