Alors que Free Mobile compte aborder le subventionnement de téléphones mobiles d’une nouvelle manière, Bouygues Telecom a visiblement déjà préparé sa riposte…

Usant du prétexte de l’arrivée du réseau mobile 4G et du besoin des abonnés de s’équiper en conséquence, Bouygues Telecom annonce qu’il va proposer un nouveau modèle d’acquisition de téléphone mobile, différent de ce qui se faisait jusqu’ici.

Fini donc l’abonnement mobile avec téléphone subventionné sur 12 ou 24 mois avec un flou total concernant le coût réel du mobile et du forfait. Bouygues Telecom estime que l’abonné n’est pas prêt à changer de téléphone mobile lorsqu’il découvre le réel prix des smartphones, notamment lorsqu’il s’intéresse aux offres 4G. «Si on veut vendre des forfaits 4G, il faut que les clients soient équipés de téléphone 4G. Mais ils sont devenus méfiants face au modèle des mobiles subventionnés qui prévaut depuis quinze ans. Et beaucoup n’ont pas les moyens de s’offrir un téléphone 4G sans abonnement» indique Olivier Roussat, le PDG de Bouygues Telecom au Figaro.

Concernant la possibilité d’acquérir un mobile via un crédit à côté du forfait mobile, tel que le propose d’ailleurs Free Mobile, «Les banques refusent souvent d’accorder des crédits pour le mobile. Ils rejettent les CDD, les intérimaires, les étudiants, les chômeurs…», précise alors Richard Viel, le DG délégué en charge des opérations commerciales. D’après vos retours, il semble en effet délicat d’obtenir un accord pour obtenir un téléphone mobile à crédit chez Free Mobile. C’est d’ailleurs pour cela que Free Mobile propose également la possibilité de l’acheter en 3 ou 4 fois sans frais et même en 12 ou 24 mois sans frais sur certains modèles depuis peu.

Si l’on ne sait pas quand Free Mobile va dégainer sa formule magique consistant à se battre sur le terrain des mobiles subventionnés, Bouygues Telecom donne déjà rendez-vous en septembre 2013 : «Le monde­ de la subvention n’est pas suffisant. Nous allons inventer autre chose». Bouygues Telecom propose déjà des smartphones haut de gamme sous sa propre marque. L’intérêt est simple : on ne paye pas la marque mais le coût de fabrication et l’on se retrouve avec des smartphones jusqu’à 2 fois moins cher pour les mêmes caractéristiques.

On sent donc que les concurrents de Free Mobile réfléchissent déjà à de nouveaux modèles économiques afin de permettre à leurs abonnés de profiter d’un smartphone haut de gamme, qui plus est 4G, à un prix qui ne leur semble pas faramineux et une période d’engagement qui ne rappelle pas les forfait 12 ou 24 mois. Avec la démocratisation des forfaits sans engagement, il est difficile d’imposer des durées d’engagement longues. D’un autre côté, les demandes de crédit étant difficiles à obtenir, il faut trouver une autre solution.

Bouygues Telecom a décidé de ne pas rester les bras croisés et compte bien attendre Free Mobile de pied ferme sur ce sujet. Il lui a même donné rendez-vous : en septembre, Bouygues Telecom veut voler la vedette à Free Mobile sur ce sujet tant attendu. Alors, Free Mobile, que nous prépares-tu de révolutionnaire sur ce point et surtout, vas-tu attendre que Bouygues Telecom te vole la place ?