Le journal Les Echos a interviewé Martin Bouygues sur l’arrivée imminente de Free Mobile. Il se dit serein mais prédit des effets économiques négatifs à cause de la baisse des tarifs… Oui, il faudra peut-être envisager de prendre le taxi

Selon Martin Bouygues, “J’avais dit que ce choix aurait un coût social et financier. Nous y sommes. La baisse de rentabilité des opérateurs va affecter les recettes fiscales de l’Etat. Le manque à gagner sera de 1 milliard d’euros par an. Et en termes d’emplois, le quatrième opérateur va en créer très peu tandis que les trois autres vont devoir ajuster leurs coûts. Chez Bouygues Telecom, nous nous y sommes préparés en diminuant nos coûts.”

Commercialement parlant, Bouygues n’est pas inquiet car il a préparé l’arrivée de Free Mobile avec l’offre B & YOU il y a six mois, sans subvention et sans engagement. C’est en fait les informations dont on disposait au sujet de Free Mobile.

Bouygues a ainsi repris les engagements de Free Mobile avant que celui-ci n’arrive sur le marché. Il ajoute même : “B & YOU saura rapidement s’adapter à toute nouvelle condition du marché“. Quid de l’avancée technologique ? 

L’envie d’innover passera par la nouvelle Box : “Nous pouvons aller plus loin, plus vite, plus fort. Bouygues Telecom restera le challenger innovant par excellence“.

On pourra retenir une chose : B & YOU peut être vendu moins cher…. qu’attendent-ils dans ce cas ? La fin de la tonte ?

source : Les Echos

[adfever type=”top-category” value=”114″]