Bouygues Telecom semble plus que jamais déterminé à écraser Numericable dans la course pour SFR .

Non seulement Bouygues Telecom s’est positionné comme favori auprès du gouvernement mais aussi auprès de Orange et Free Mobile, ayant conclu un accord de revente de son réseau mobile avec ce dernier.

Par ailleurs, Bouygues Telecom enchérit son offre de 900 millions d’euros pour acquérir SFR quand Numericable met la pression sur Vivendi en ne changeant pas son offre et en indiquant que celle-ci n’est valable que jusqu’à demain. La stratégie de Numericable sent la panique et rien ne joue en sa faveur. Reste que ce sera le choix de Vivendi : opter pour un réseau de fibre optique avec un portefeuille amaigri d’abonnés fixes ou opter pour une société Française qui dispose d’un bon nombre d’abonnés mobiles ?

En tout cas, si Bouygues emporte SFR , Free Mobile n’aura plus à se soucier de ses obligations de couverture mobile en récupérant un réseau mobile national et des fréquences 2G/3G/4G pour une bouchée de pain. On hallucine d’ailleurs encore sur le montant proposé en accord avec Bouygues Telecom à ce sujet. Il faut dire que démonter des installations d’antennes relais qui font doublon auraient coûté plus cher à l’opérateur mais de là à faire un tel cadeau à Free Mobile, on sent bien que Bouygues Telecom mise tout sur le rachat de SFR afin de prendre de la distance avec le dernier entrant qui grandit à vitesse grand V avec plus de 8 millions d’abonnés mobiles.