Un salarié d’un Apple Store Parisien se voit menacé par son employeur d’une sanction disciplinaire. Motif ? Il a travaillé 20 minutes de trop !

Non ce n’est pas une blague, Thomas Bordage qui travaille en tant que vendeur de l’Apple Store Opéra risque un licenciement. Après avoir eu un entretien plutôt tendu, c’est ce temps de travail qui lui a été mentionné comme injustifié alors même que le salarié indique que c’est habituel chez les salariés du magasin.

Mais Thomas Bordage n’est pas n’importe quel salarié : en septembre dernier, il était le leader du mouvement de grève dans les Apple Store de France. Au moment de la sortie de l’iPhone 5, les salariés Apple revendiquaient de meilleures conditions de travail. C’est notamment sur le rythme de travail que les conditions étaient portées, ce qui a mené Apple à revoir sa politique de travail de nuit en France. La situation du salarié aujourd’hui semble plus complexe qu’elle n’en a l’air.

Thomas Bordage est représentant syndical et de ce fait, son statut est protégé. Apple doit obtenir l’autorisation de l’inspection du travail pour se séparer de lui…

source

Mots clés : , ,