Alors que Vivendi possédait encore 20% de SFR , Altice a racheté cette part et détient maintenant la totalité de l’opérateur.

En février, Patrick Drahi souhaitait racheter la part restante de 20% de SFR à Vivendi pour 3,9 milliards d’euros. C’est maintenant chose faite et Altice vise maintenant le rachat de Bouygues Telecom.

Si Martin Bouygues ne compte absolument pas vendre, Patrick Drahi persiste et relance sans cesse sur ce dossier. Il semble décidément vouloir racheter un maximum d’opérateurs mobiles afin de devenir un groupe très important en Europe et un acteur incontournable des Telecom.

Ceci étant, nous ne devrions, en tant que consommateurs, pas voir cela d’un bon oeil. Avec l’endettement d’Altice suite à ces rachats, ce sont plusieurs forfaits de Numericable et SFR qui ont augmenté ou des services inclus qui se verront facturés dans quelques semaines.

Le risque est de voir partir ses abonnés vers la concurrence et ce n’est pas en rachetant d’autres opérateurs mobiles que ceux-ci ne partiront pas en raison des augmentations. Plus que jamais la concurrence est primordiale pour animer un secteur et l’arrivée de Free Mobile y a clairement contribué en France. Il ne faudra pas cependant voir disparaitre Bouygues Telecom au profit de Altice, cela pourrait nous jouer des tours sur le futur de nos accès Internet fixe et mobiles.

Mots clés : , ,