Bouygues Telecom n’a finalement pas été vendu à Orange et ne se vendra plus. Altice, maison mère de SFR pourrai y voir un frein dans le développement rentable de SFR en France et pourrait préférer vendre…

Bien que SFR ait donné un coup d’accélérateur sur le déploiement de la 4G ces derniers temps, le marché à quatre opérateurs mobiles en France au lieu de trois semble poser un problème de rentabilité à SFR qui n’a cessé de perdre des abonnés fixes et mobiles ces derniers mois, même si la situation semble se stabiliser. Ainsi, SFR y va à coups de promotions tout au long de l’année en bradant ses forfaits mobiles RED quasiment tous les mois et même actuellement ses offres fixes aussi bien sur la fibre que sur l’ADSL.

Et pourtant, la recherche à l’économie est bien là et c’est au niveau des salariés de l’opérateur que les inquiétudes fleurissent de nouveau. En effet, un plan de départ volontaire concerne 5000 postes.

Certains salariés y vont de leurs visions personnelles et pensent que Altice estime que SFR n’est finalement pas rentable en France et n’a que peu de perspectives d’y arriver avec une telle concurrence et des prix aussi bas. D’où l’idée d’alléger la masse salariale pour pouvoir revendre l’opérateur à un autre et se concentrer sur le marché Américain depuis le rachat du cablo opérateur US. Altice estimerait qu’il y aurait plus de croissance sur le marché Américain et voudrait se focaliser dessus.

Bref, un sentiment paranoïaque semble s’installer chez les salariés de l’opérateur et si cela ne reflète pas la réalité, il pourrait y avoir un impact sur l’ambiance générale et le conditions de travail dans un climat obscur sur les ambitions et le devenir de SFR en France. Bien entendu, Altice n’a rien officialisé de ses plans et continue de déployer son réseau mobile 4G avec un rythme très soutenu, ce qui semble être bon signe pour un opérateur mobiles aux ambitions sur le long terme non ? 

Mots clés : ,