Free Mobile proposera des forfaits sans devoir acquérir un téléphone mobile. C’est une idée logique car lorsque l’on possède déjà un téléphone, nul besoin de devoir en payer un nouveau pour un nouveau forfait. Pour ceux qui n’ont pas de téléphone ou qui souhaitent en acquérir un, Free Mobile aurait signé un accord avec Sofinco pour proposer un financement à crédit. Cet accord pourrait cacher une excellente nouvelle pour ceux qui sont encore engagé avec leur opérateur mobile

Et si Free Mobile vous proposait de payer la fin de votre engagement actuel à crédit ?

Vous n’avez pas pu attendre Free Mobile et avez craqué pour l’iPhone 4 ou iPhone 4S ? A l’approche du lancement de Free Mobile, vous vous mordez les doigts d’être engagé jusqu’en 2013 ?

Pas de panique, il y a peut-être une solution !

Que dit la loi en terme d’engagement avec les forfaits mobiles ? Si vous êtes engagés avec votre opérateur mobile sur un forfait de 12 ou 24 mois, vous pouvez tout à fait rompre le contrat….oui mais…

Dans la première année, si vous rompez le contrat, vous devez payer à l’opérateur en une seule fois, le reste des mois concernant l’engagement.

Par exemple, vous avez un forfait à 45€ par mois et souhaitez prendre un forfait Free Mobile, vous êtes piégé engagé pour un an et il vous reste 6 mois d’engagement. Vous pouvez tout à fait rompre le contrat donc mais vous devrez immédiatement régler 6 x 45 =  270€ !

Si vous êtes engagé pour 2 ans, et que vous avez passé la première année, vous devrez payer 25% des mois restants. En prenant une nouvelle fois l’exemple du forfait à 45€ par mois et si vous avez passé la première année, s’il vous reste 11 mois d’engagement, votre facture s’élèvera à 11 x 45 = 495€ que l’on ramène à 25% soit 123.75€

Afin que Free Mobile permette aux clients de ses concurrents de se désengager facilement, l’opérateur pourrait proposer de payer ces sommes à crédit, étalés sur quelques mois, histoire de mieux digérer la facture de fin de contrat.

Certes, Free Mobile pourrait vous proposer de financer une partie du remboursement des frais de résiliation mais ce n’est pas dans les habitudes de Free et il y a peu de chances que ce soit le cas avec Free Mobile, l’offre se voulant la moins chère du marché mobile. Cela laisse donc peu de marge de manœuvre sur ce point.

En tout cas, si Free Mobile n’y a pas pensé, le nouvel opérateur entrant devrait sérieusement y réfléchir tant l’idée pourrait être séduisante pour de nombreux clients potentiels.

[adfever type=”product” value=”12871247″]