Si Free Mobile n’a pas souhaité enchérir sur la bande de fréquences 800 Mhz pour la 4G, l’opérateur se réjouit de meilleures fréquences sur la bande 700 Mhz qui pourront être acquises.

Free Mobile s’en doutait et a très bien joué son coup (coût) ! Au lieu d’enchérir sur la bande de fréquences 800 Mhz dites en or du fait d’une meilleure couverture, l’opérateur a laissé les 3 autres allonger les millions d’euros et s’est pour sa part, contenté d’une bande de fréquences 4G bien moins coûteuse. C’est alors que les autres opérateurs se sont rapidement targués d’être en position de force face au dernier entrant.

Pourtant les choses changent : Bouygues Telecom pourra utiliser la bande de fréquences 1800 Mhz afin de proposer de la 4G dès le 1er octobre et les fréquences 700 Mhz qui auraient pu être allouées à la TNT seront finalement réservées à la téléphonie mobile ! Bien vu Free Mobile !

A priori, selon la Tribune, les enchères auront lieu dès fin 2014 avec une attribution des fréquences fin 2015. Voici une excellente opportunité pour Free Mobile mais il va falloir mettre le paquet sur les enchères. Tel un Super Banco, tout se joue à nouveau pour obtenir les meilleures fréquences servant au réseau 4G et aux prochaines générations. Plus la fréquence est basse, plus la portée est longue et donc, moins il faut d’antennes relais pour couvrir le territoire.

Si Orange , SFR et Bouygues Telecom on déjà dépensé des millions dans les licences 4G 900 et 2600 Mhz, ils accueillent très mal cette nouvelle laissant une seconde chance à Free Mobile. Il faut dire que ces nouvelles fréquences sont encore meilleures que les actuelles pourtant acquises à prix d’or.

Free a tout compris ! Reste à savoir si l’opérateur aura les reins assez solides pour faire une offre lui permettant de rafler la mise devant ses concurrents qui ne lui feront certainement pas de cadeau. Le gouvernement se doute bien du scénario à venir et se réjouit déjà des recettes engendrées par cette nouvelle mise aux enchères de fréquences 700 Mhz, bien mieux rémunératrices que si elles avaient été laissées dans le secteur de la Télévision Numérique Terrestre. Mais de toute façon, la 4G sur la bande 700 Mhz tend à devenir une norme en Europe et donc, même si les acteurs de la TNT crient au scandale, l’Europe aurait certainement fini par trancher en faveur des opérateurs mobiles.