Alors que les opérateurs mobiles Européens déploient activement leurs réseaux 4G, l’Europe veut déjà que la 5G prenne toute son importance et n’ait pas de retard.

En France, alors qu’ils viennent de dépenser des fortunes en licence mobile et qu’un nouvel appel d’offre aura probablement lieu pour des fréquences 4G 700 Mhz, les opérateurs mobiles Français doivent également déployer le matériel 4G sur l’ensemble de leur réseau d’antennes relais.

Neelie Kroes, la Commissaire Européenne des télécommunications, après la polémique sur les tarifications en roaming, parle désormais de 5G. Si l’Europe était en avance sur la 3G, elle est clairement en retard sur la 4G. Il ne faut donc pas commettre la même erreur avec le réseau 5G : “On s’est manqué sur la 4G, alors que nous étions leader en 3G, maintenant place à la 5G”.

Il semblerait que l’industrie Européenne ait anticipé cette avancée technologique mais si c’est le cas du côté des constructeurs, qu’en sera-t-il au niveau des opérateurs mobiles ? Verrons-nous les prix des abonnements mobiles augmenter sous la pression de l’Europe exigeant aux opérateurs mobiles de déployer la 5G ?

Free Mobile, ou tout autre opérateur mobile dernièrement arrivé, pourrait bien rencontrer des difficultés à s’adapter aussi rapidement face à une nouvelle norme technologique. Reste également la question du consommateur qui, à l’heure où la 4G arrive en France, doivent obligatoirement changer de smartphone pour profiter de la 4G. Il faudra nécessairement en faire autant avec la 5G en n’oubliant pas que la 4G LTE Advance se positionne entre deux.

La 5G ok mais pour quels usages ? Actuellement, la 4G permet un meilleur confort mais il n’existe pas encore une véritable révolution des usages dans le domaine. La course au débit pour plus de rapidité ok, pour transférer des gros fichiers ok mais ensuite ? Il reste à inventer des usages qui convaincront les utilisateurs et pour l’instant, il n’y a pas de quoi s’impatienter… A quand les communications holographiques ? 😉

source

Mots clés : ,