Avec l’arrivée de la 4G pour la téléphonie mobile, l’autorité de la concurrence rappelle aux 4 opérateurs mobiles leurs engagements auprès des MVNO.

Soulignant l’importance des opérateurs mobiles virtuels en France, l’autorité de la concurrence rappelle que les MVNO ont des capacités d’innovation, ont su détecter des nouveaux segments de clientèle notamment dans des positions de niches mais ils ont su également répondre aux besoins exprimés par les clients.

Les MVNO représentent 13% du parc mobile Français et ont donc une place importante dans la diversité des offres mobiles aujourd’hui. L’autorité de la concurrence s’inquiète cependant pour leur avenir dans un marché mobile en pleine mutation depuis l’arrivée de Free Mobile avec le renforcement des offres low cost des opérateurs mobiles historiques.

Ainsi, l’autorité de la concurrence rapelle aux opérateurs mobiles leurs promesses envers les MVNO : accueillir des full MVNO sur leur réseau 4G et ce, afin de leur permettre de lancer leurs offres mobiles 4G dans des délais similaires.

Pour l’instant, on voit mal Free Mobile faire des propositions concernant la 4G, l’opérateur ne disposant que de 14 autorisations d’émettre et n’ayant précisé aucun calendrier de lancement de son offre 4G. Par ailleurs, Free Mobile pourrait utiliser un contrat d’itinérance avec SFR afin de renforcer la couverture de son réseau 4G sur le territoire Français.

Si les MVNO ne semblent actuellement pas intéressés par une prestation de Free Mobile sur le réseau 3G en raison de la faible couverture nationale de Free Mobile par rapport aux trois opérateurs mobiles historiques, il semble encore trop tôt pour imaginer Free Mobile accueillir le moindre MVNO, à moins que ce dernier ne puisse utiliser à son tour l’itinérance dont bénéficie actuellement Free Mobile… en somme, un casse tête financier dont Free Mobile aimerait certainement se passer en pleine phase de déploiement de son propre réseau mobile.

Mots clés : , ,