Les fréquences 4G 800 Mhz ont l’avantage de porter le signal bien plus loin que la bande de fréquences 2.6 Ghz mais le signal TNT ne simplifie pas les choses…

Si les opérateurs mobiles ont dépensé beaucoup d’argent dans les fréquences 4G 800 Mhz dites “fréquences en or”, c’est dans l’objectif de pouvoir obtenir un réseau 4G de grande portée, plus efficace que la bande 2.6 Ghz, notamment concernant la pénétration dans les bâtiments. Oui mais voilà, la TNT qui utilise la bande de fréquences 700 Mhz pose problème et certains décodeurs TNT qui se rapprochent des 800 Mhz sont sensibles au signal 4G qui vient alors perturber la réception TNT.

Le problème se pose alors pour les opérateurs mobiles : c’est à eux de faire en sorte que le signal TNT ne soit pas perturbé par leur réseau 4G. Orange , SFR et Bouygues Telecom sont directement concernés alors que Free Mobile ne dispose pas de licence 4G sur la bande 800 Mhz mais uniquement 2.6 Ghz.

Lors des expérimentations à Laval en 4G 800 Mhz, il en a découlé que les perturbations sur la réception TNT étaient plus importantes qu’imaginées et les 3 opérateurs sont confrontés à ce problème alors qu’on pensait initialement que le bloc de fréquences 800 Mhz le plus proche de la bande 700 Mhz poserait le plus de soucis. Bien que les opérateurs aient mis en place des filtres censés résoudre ces perturbations de réception TNT, les interférences étaient toujours là…

SFR expérimente la 4G 800 Mhz sur Lyon et indique qu’il sera en mesure de résoudre cette problématique prochainement. Une autre expérimentation des 3 opérateurs aura lieu ce mois-ci afin de vérifier à nouveau s’ils parviennent à distribuer un signal 4G 800 Mhz sans impacter la TNT.

Ces fréquences 800 Mhz ont donc non seulement coûté très cher aux opérateurs mobiles mais ils doivent en plus financer les dispositifs permettant de ne pas perturber la TNT. On comprend d’autant mieux pourquoi Bouygues Telecom souhaite obtenir le droit de déployer son réseau 4G sur la bande 1800 Mhz, non concernée par les interférences TNT.

Quant à Free Mobile, l’opérateur n’est nullement concerné par ces problématiques et pourra bénéficier d’un accord d’itinérance 4G 800 Mhz avec un opérateur mobile qui dispose d’une telle licence. SFR , de par l’acquisition de sa licence 4G 800 Mhz a l’obligation de proposer un accord d’itinérance 4G à Free Mobile mais ce dernier pourrait préférer continuer son partenariat avec Orange en élargissant son accord d’itinérance actuel concernant la 3G.

Dans tous les cas, ces dépenses supplémentaires devraient se répercuter sur la proposition d’itinérance 4G qui sera faite à Free Mobile… à moins que ce dernier n’ait pas besoin d’un tel accord si son propre réseau 4G est en mesure de couvrir les mêmes zones que ses concurrents. On pense plus particulièrement ici aux zone rurales où Free Mobile pourrait rencontrer des difficultés, encore que, si l’opérateur utilise le Wimax pour transporter son signal 4G, il pourrait rapidement et facilement couvrir ces zones retranchées.